La tournée de proximité avec les militants de base du PNDS Tarayya bat son plein dans la région de Tahoua. Mohamed Bazoum, candidat déclaré aux élections présidentielles de 2021 est en visite dans le fief incontesté de sa formation politique. La mobilisation des adaraoua autour du leader et candidat du PNDS en dit long sur leur fidélité au parti rose.

 Pendant les 20 ans que le PNDS était à l’opposition, c’est ici qu’elle avait conservé les plus fidèles de ses militants. Qu’il pleuve ou qu’il neige, les populations de Malbaza, Badaguichi, Illéla, Bagaroua, Bambeye, Affala, Barmou, Toro, Kalfou, Tamaské, Ibohamane, Bagaroua et de nombreuses autres localités de la Région de Tahoua, ont été constantes dans leur choix du PNDS Tarayya. A aucun moment, même quand le parti vivait dans ses années difficiles à l’opposition, la couleur rose ne s’est fanée. Elle a acquis, au contraire, plus de luisance et de rutilance au fur et à mesure qu’elle s’approchait du fauteuil présidentiel, au fur et à mesure que s’écoule la décennie de gestion de pouvoir de leur idole de tous les temps, le Président Issoufou.

Maintenant, au nouveau porte-flambeau, Mohamed Bazoum, les populations n’ont pas manqué de faire savoir qu’elles restent encore droites dans leurs bottes au sein du PNDS Tarayya. D’où leur très grande mobilisation à lui réserver un accueil plein de chaleur et d’enthousiasme suite à sa visite de proximité afin de leur rendre hommage.  Hommage pour leur fidélité, hommage pour leur constance dans le parti.

A Illéla tout comme à Affala, Badaguichiri et Tajaé, ou aux étapes de Bagaroua, Bambèye, Keita, etc., le Président Bazoum a tenu des discours mémorables et mobilisateurs pendant les meetings qu’il a animés.

 « Même s’il y a des chats sauvages et des aigles qui rodent, s’il est prédit qu’un coq chantera, il le fera nécessairement !» a tenu à dire le Président du CEN du PNDS Tarayya comme premiers mots du discours qu’il a prononcé devant une foule nombreuse et trépidante rassemblée à Illéla. Et pour cause ! « Nous, militants du PNDS Tarayya, ceux qui nous ont protégés des chats sauvages et des aigles, jusqu’à ce que nous grandissions, jusqu’à ce que notre coq ait pu chanter, c’est Illéla ! », a-t-il expliqué.

 Une façon propre à lui de reconnaître la partition jouée par les populations d’Illéla pendant des décennies sur le chemin de la conquête du pouvoir par le PNDS et le Président Issoufou.

En effet, Mohamed Bazoum n’oublie jamais que c’est grâce aux suffrages glanés à Illéla dès les premières élections démocratiques auxquels son parti a participé qu’il est devenu une grande force politique incontournable sur l’échiquier politique national. Et pendant près des 20 ans que le PNDS Tarayya était à l’opposition, les populations d’Illéla devinrent encore plus nombreuses à voter pour lui et en firent une affaire locale.

De 35 000 en 1993, le nombre de voix n’a fait, en ceci, que monter en flèche jusqu’à l’accession au pouvoir du Président Issoufou. Une constance louable que Bazoum n’a pas manqué de rappeler en soulignant que c’est « grâce au vote des populations d’Illéla que l’occasion nous a été donnée de devenir un parti politique et sans les 35 000 voix d’Illéla en 1993, nous allions être une petite formation politique. Et nous, nous ne comptons pas sur une petite formation politique. Merci pour ce grand soutien que vous nous aviez apporté».

Avant de rejoindre Illéla, ce 20 juillet 2020 où il anima un meeting mémorable par le nombre de personnes présentes et historique par le symbole que représente la localité en tant que souche du parti rose, le Président du Comité Exécutif National du PNDS Tarayya, s’est arrêté à Founkoye, Kartéla, Darey, Bourdi  Goaram et Sabonguida où il prit des bains de foule chaleureux. Il faut surtout souligner qu’il venait en ce moment de la Ville de Tahoua où des masses compactes d’hommes et de femmes l’ont accueilli le 18 juillet 2020 dans une allégresse quasi générale.

Après l’étape d’Illéla, Mohamed Bazoum s’est rendu dans les localités de Bagaroua et de Bambeye où il anima d’autres meetings tout aussi géants. Avant d’arriver dans ces localités acquises à la cause de son parti, il n’a aucunement pas dérogé aux traditionnels bains de foule dans chaque village ou hameau se trouvant sur son chemin.

Le Président Mohamed Bazoum  a, toutes les fois qu’il prenait la parole afin de s’adresser aux braves populations de l’Ader, rappelé le leadership du Président Issoufou Mahamadou, les valeurs qu’il incarne et comment, avec ses compagnons de première heure, a-t-il conduit le PNDS Tarayya jusqu’à la victoire.

C’es, donc, sur les mêmes traces que le président Issoufou et la voie qu’il a tracée que le Président du CEN du PNDS Tarayya entend conduire le Niger une fois élu aux élections présidentielles futures. Pour leur part, les populations de l’Ader se sentent honorées par sa visite de proximité et de courtoisie. De ce fait, elles ont donné toutes les garanties de rester prêtes et déterminées à le faire triompher aux futures joutes électorales.

Le mardi 21 juillet 2020, Mohamed Bazoum et tous les cadres du parti de la région de Tahoua sont les hôtes des populations de Keita et de Tamaské. A la clé, de grands meetings et des bains de foules.

Au fil du Temps, ces deux localités ont été acquises à la cause du PNDS jusqu’à commencer à rivaliser avec ses fiefs traditionnels. Ce succès du parti rose auprès des populations de l’Ader repose sur la simple stratégie adoptée depuis belle lurette par ses leaders. Des visites de proximité que d’autres formations politiques rechignent à en faire usage dans leur méthode de conquête des suffrages des masses. Quand le PNDS Tarayya les écrasera aux élections futures, alors, à elles de ne pas s’en étonner.

Bassirou Baki Edir  et Abdoul Aziz Moussa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR