Lutte contre la pandémie de la Covid-19 : La France fait don de 6.000 sur-blouses au Niger

 

 Les locaux du Centre de Recherche Médicale et Sanitaire (CERMES) ont servi de cadre, le jeudi 8 juillet 2021, à la cérémonie de remise officielle d’un lot de 6.000 sur-blouses à usage médical, don de la République Française à travers le Fonds de dotation de Montpellier Rugby et la société Auver’Prime. Les 6.000 sur-blouses, d’une valeur de 13 millions de F CFA, ont été acheminées sur place au Niger grâce aux moyens logistiques de la Force Barkhane et de la société SDI.

La cérémonie a été présidée par le Ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales, M. Idi Illiassou Mainassara, en présence de l’Ambassadeur de France au Niger, M. Alexandre Garcia, des membres du Comité technique de coordination de la lutte contre la Covid-19, du Président du Conseil d’Administration du CERMES, les Directeurs Généraux des hôpitaux de Niamey, du Directeur Général d’Orano Mining Niger, du Directeur Général de la société SDI et de plusieurs autres invités.

Cet important appui de la République Française en sur-blouses médicales entre dans le cadre du renforcement de la lutte contre la Covid-19 au Niger. Selon le Ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales « la présente dotation à notre centre de recherche médicale et sanitaire n’est pas la première. En effet, depuis le début de cette pandémie, votre pays avait mis à la disposition du CERMES plus de 400 millions de F CFA pour l’achat d’équipements, de consommables de laboratoire, d’infrastructures, etc. »

 Dr Idi Illiassou Maïnassara a profité de la présente cérémonie pour rappeler que « le premier cas de la Covid-19 date du 19 mars 2020 et le virus continue actuellement à circuler dans toutes les régions du pays ». Il a, ensuite, indiqué que, depuis cette date, plusieurs pays dont la France, « ont toujours été aux côtés du Niger pour s’assurer de l’efficacité de la lutte contre cette pandémie. Grâce aux efforts de l’Etat et de ses partenaires, le Niger a pu maîtriser cette pandémie avec, à la date du 4 juillet 2021, 5.513 cas déclarés positifs avec malheureusement 194 décès ».

Il a, ensuite, adressé des remerciements appuyés aux principaux donateurs français dans le combat contre la Covid-19, notamment l’Ambassade de France au Niger, l’AFD, le Projet REPAIR du Ministère français de l’Europe et des Affaires Etrangères, l’Institut Pasteur de Paris, les sociétés TOTAL et ORANO, les Forces Barkhane et la société SDI. Globalement, les appuis cumulés de tous ces généreux donateurs dépassent les 700 millions de F CFA, selon le Ministre.

Cinq (5) structures médicales sont concernées par le présent don de 6.000 sur-blouses. Il s’agit du CERMES,  de l’Hôpital National de Niamey, de l’Hôpital de Référence de Niamey, du CHU Amirou Boubacar Diallo de Niamey, de la Direction Générale de la Santé Publique (DRSP) de Niamey.

L’Ambassadeur de France au Niger, M. Alexandre Garcia, a indiqué, en remettant aux mains du Ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales le lot de sur-blouses, que son pays reste engagé et mobilisé « aux côtés du Niger pour faire face aux différentes crises, en particulier la crise sanitaire de la Covid-19. Face à cette pandémie, qui s’est rapidement répandue sur tous les continents et qui nous a tous fortement touchés, les autorités du Niger ont réagi rapidement, pour protéger les populations ».

Le diplomate français a exprimé toute la fierté qui est la sienne que son pays ait participé, avec d’autres partenaires notamment l’Union Européenne et ses Etats membres, au plan de riposte contre la Covid-19 au Niger.

Il a relaté, dans l’allocution qu’il a prononcée, bien des efforts fournis par les structures françaises qui appuient notre pays dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Dans son élan de solidarité avec le Niger, d’après Alexandre Garcia, l’AFD a alloué « 10 millions d’Euro soit 6,5 milliards de F CFA au projet Africascreen qui permettra de développer les capacités de séquençage de 13 pays pour suivre l’émergence de variants Covid en Afrique. Dans le cadre de cette initiative, le CERMES bénéficiera de 370.000 Euro soit 242 Millions de F CFA ».

Une initiative qui permettra au CERMES d’être en capacité de séquençage de variants de la Covid-19 et surtout, d’avoir le bénéfice de mettre en œuvre un séquençage haut débit. « Une première au Niger, d’après l’Ambassadeur Français. Ce sera, aussi, une très grosse « opportunité de former les étudiants à ces technologies de pointe ».

Bassirou Baki Edir

Niger Inter

GRATUIT
VOIR