75 morts dans la seule journée du lundi 11 mai 2020, c’est l’hécatombe que viennent d’infliger les Forces Armées Nigériennes aux éléments de la secte islamiste Boko Haram dans le lit du Lac Tchad. C’est ce que nous apprend, en fait, un communiqué rendu public le 12 mai 2020 par le Ministère de la Défense Nationale. « Face aux attaques répétées de Boko Haram sur les positions de nos Forces des Défense et de Sécurité, notamment celles du poste frontalier Niger-Nigeria de Diffa le dimanche 3 et le samedi 9 mai 2020, les forces armées nigériennes ont engagé plusieurs opérations offensives et de ratissage dans le lit du Lac Tchad », nous annonce le communiqué.

Ainsi, comme l’explique le Ministère de la Défense Nationale, « après avoir repoussé la seconde attaque le samedi 9 mai 2020, les éléments des Forces Armées Nigériennes du Secteur 4 de la Force Multinationale Mixte (FMM) ont engagé une reconnaissance offensive le long des berges de la Komadougou. Au cours de cette reconnaissance, le lundi 11 mai 2020, aux environs de 15 heures, les éléments engagés ont eu un accrochage avec des combattants terroristes de Boko Haram à Liwur, localité située à 74 km au Sud de Diffa. Bénéficiant de l’appui de l’aviation nigérienne, le Bataillon Spécial d’Intervention a réussi à neutraliser tout le groupe terroriste ».

A l’issue des combats, 2 blessés ont été enregistrés du côté de l’armée nigérienne. L’ennemi, quant à lui, a écopé d’un lourd bilan qui correspond à un véritable châtiment. En effet, 25 terroristes ont été tués sur place, 4 motos et un véhicule ont été récupérés par nos soldats qui, aussi, ont mis la main sur divers types d’armement, des minutions et autres matériels à usage militaire. Les affrontements ont, en outre, permis aux éléments des Forces Armées Nigériennes de détruire à l’ennemi, 2 motos et une bombe artisanale.

Le Ministère de la Défense Nationale ajoute dans son communiqué qu’une autre opération, effectuée dans la matinée de la même journée du lundi 11 mai 2020, a permis de neutraliser 50 éléments de Boko Haram, de détruire leurs abris et leurs dépôts logistiques. Un succès qui a été rendu possible grâce à des bombardements aériens et des tirs d’artillerie effectués par les Forces Armées Nigériennes, « en coordination avec le Secteur 3 de la FMM basé au Nigeria », sur Tumbun Fulani, une ile située à 24 km au nord-est de Bosso, dans la partie Nigériane du Lac Tchad.

Comme toujours, en pareilles circonstances, « les opérations de ratissage et les reconnaissances offensives continuent et vont se poursuivre jusqu’à mettre hors d’état de nuire ces groupes terroristes de Boko Haram dans la région de Diffa », explique le communiqué.

Celui-ci indique, enfin, que « le Ministre de la Défense Nationale souhaite un prompt rétablissement aux blessés et apporte ses encouragements aux Forces de Défense et de Sécurité dans leur mission de défense de l’intégrité du territoire national » et ceci, au nom du Président de la République, Chef Suprême des Armées et au nom du Gouvernement. Il saisit, également, « cette opportunité pour saluer la coopération avec les Forces partenaires, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme aux côtés des Forces Armées Nigériennes ».

Bassirou Baki Edir

Niger Inter

GRATUIT
VOIR