Le Président de la République Mohamed Bazoum est arrivé, ce jeudi 1er juillet 2021, à Diffa pour une visite de travail. Ce déplacement à forte valeur symbolique sera placé sous le signe de la résilience et de l’espoir dans une zone qui a souffert des mouvements de populations dus à l’insécurité. Cette tournée intervient aussi pour marquer la solidarité de la Nation et des efforts entrepris par le président Mohamed BAZOUM pour normaliser la situation de la région, selon le service communication de la Présidence de la République.

Accueilli à sa descente d’avion par le Gouverneur, Issa Lemine, le Président du Conseil de Ville, Dalla Korodji et par de nombreuses autres personnalités, le Président de la République a reçu les honneurs militaires avant d’être salué par la population venue nombreuse lui témoigner son hospitalité légendaire.

Il s’est rendu à la compagnie de la Zone numéro 5 juste après son arrivée avant de présider une réunion du Conseil de sécurité régionale.

Cet après-midi, il a reçu en audience le gouverneur de l’Etat de Borno, M. Babagana Umara Zulum. A sa sortie d’audience, il a confié à la presse qu’il a échangé avec le Président Bazoum sur les questions de sécurité et le rapatriement des déplacés.

La visite de terrain du président de la république fait suite aux rencontres de haut niveau la semaine dernière avec les Ambassadeurs et Chefs de mission des organisations internationales, le 23 juin ainsi que celle avec les représentants de Baroua, le 28 juin.

 La région de Diffa compte actuellement plus de 150 000 personnes déplacées principalement originaires du Nigeria et des autres villages des alentours. Il convient de noter que les personnes en mouvement sont essentiellement des déplacés, réfugiés et retournés. Cette population a eu la particularité durant ces années d’insécurité d’avoir fait œuvre de résilience dans leurs relations sociales et dans leurs activités économiques.

Les émissaires de cette ville devenue symbole en présentant, ce 28 juin, l’état de leur zone ont insisté sur les notions de reconstruction et sécurisation entreprises par le Président de la République qui suit attentivement la situation. La volonté et la détermination du chef de l’Etat pour la renaissance de la région ont été unanimement saluées.

Cette attitude se trouve aujourd’hui confortée par les soucis renouvelés et de l’engagement du président de la république ainsi que des autorités compétentes de faire de la politique de retour, une priorité absolue : celle de rendre dignité et humanité à ces populations. Et c’est fort de cette situation que le président Mohamed BAZOUM a mis un point d’honneur dans sa promesse de campagne de rétablir la situation en donnant des consignes de retour des populations dans leur terroir d’attache.

La normalisation de la situation sécuritaire dans la région de Diffa a permis la première opération qui a commencé par la ville de Baroua (désertée depuis le 30 octobre 2015 du fait de la crise Boko Haram), avec l’acheminement de 5.000 personnes en quatre jours des déplacés et réfugiés. Ce plan de retour s’étendra aussi dans les autres villages délaissés.

L’accueil réservé au Président Bazoum par les populations de Diffa, les forces de défense et de sécurité et leurs épouses en dit long sur l’engouement de la région de Diffa sur la pertinence des mesures envisagées et l’espoir d’un retour définitif de la paix.

Le chef de l’Etat est accompagné d’une forte délégation composée notamment du Ministre d’Etat à la Présidence de la République : M. Rhissa Ag Boula ; Ministre de la Défense, M. Alkassoum INDATTOU ; Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation : M. Alkache ALHADA ; Ministre de l’Action Humanitaire : M. Laouan MAGAGI ; Ministre de l’Agriculture : M. Alambedji Abba Issa ; Ministre de l’Aménagement du territoire : M. Maman Ibrahim Mahaman ; Ministre de l’Education nationale : M. Rabiou Ousmane et du Ministre de l’Hydraulique : M. Adamou Mahaman.

Abdoul Aziz Moussa, envoyé spécial à Diffa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR