Le président du PNDS Tarayya, Bazoum Mohamed, candidat de l’espoir pour les élections présidentielles du 27 décembre 2020, à animé un géant meeting  dans la capitale du fleuve, le jour, samedi 19 décembre 2020 avant de retrouver dans la capitale dans l’Ader où il a également un autre meeting dans l’après-midi.

En effet, ils étaient des milliers et milliers, d’hommes, de femmes et d’enfants, à se donner rendez-vous à la Tribune Officielle de la ville de Tillabéry pour témoigner au candidat de l’espoir, combien, ils ont massivement adhéré aux idéaux du parti qu’il dirige et prouver leur soutien sans réserve au projet de société (Renaissance Acte III), dont il est porteur.

Arrivés vers 13 heures, Bazoum Mohamed et sa délégation ont été accueillis par des slogans forts, qui constituent en soit, tout un engagement individuel et collectif de cette population, heureuse, fière et déterminée à accompagner Mohamed Bazoum, vers l’accomplissement de ce destin présidentiel, qu’on lui pressentait, et ce, depuis la Conférence Nationale Souveraine :

« Sai Bazoum »,  » Lokacinka ne Bazoum… »,  » Dogo mai dogon zamani »,   scande une foule conquise, en liesse, chantant et dansant au rythme endiablé des musiques et chansons dédiées à la gloire du PNDS Tarayya et de son candidat.

Prenant la parole, comme à Dosso, la veille, le président Bazoum Mohamed, a décliné les axes prioritaires du projet de société dont il est porteur.

L’axe qui a le plus suscité l’adhésion et l’enthousiasme de l’assistance, est sans nul doute, la place de choix qu’occupe la gente féminine en général et la jeune fille en particulier. En effet, Bazoum l’a dit et si bien redit, qu’il sera le garant d’une éducation inclusive de qualité, qui offrira à la jeune fille les mêmes chances de réussite scolaire que les garçons. Autrement dit, il fera en sorte que les jeunes filles, ces laissées-pour-compte, aient les mêmes chances de réussir leur cursus scolaire et professionnel, à l’image des autres fils de la Nation.

Et pour ce faire le candidat de l’espoir a un plan, tout simple : la réactivation du régime d’internat pour toutes les filles scolarisées qui quittent leurs villages pour un cycle supérieur ( collège, lycée…), où elles seront entièrement prise en charge : éducation, santé,  hébergement, restauration, sécurité physique et morale assurée).

Entre autres thèmes ayant suscité l’engouement des populations, c’est sans nul doute, ce projet innovant, très cher au président de la République, SE. Elh Issoufou Mahamadou : le Barrage de Kandadji !

En effet, Bazoum Mohamed, a assuré les populations du fleuve, que la Renaissance du Niger, reste en mode évolutive : Consolider et Avancer ! Tout un programme ! Raison pour laquelle, le candidat Bazoum Mohamed, a promis de poursuivre la réalisation de ce projet jusqu’à arriver à son terme, sa phase productive ! Il a promis qu’à travers le barrage de Kandadji, il entend faire de la région du fleuve le grenier du Niger, en investissant énormément dans le domaine agricole, qui occupe une place de choix dans son programme de campagne : la Renaissance Acte III.

Il a en outre promis de procéder à l’électrification totale des villes, villages, hameaux et campements de la région de Tillabéry, une fois ce projet réalisé.

L’autre aspect évoqué par le président Bazoum Mohamed, c’est logiquement, la situation sécuritaire, qui pèse lourdement sur la vie de cette paisible population.

De prime abord, l’homme de paix et d’immenses vertus, a sincèrement regretté le poids de la guerre qui pèse sur le vécu individuel et collectif de chacun et de tous, dans cette région frontalière du Mali et du Burkina Faso, où sévissent des mouvements armés aux revendications complexes. Il a également regretté la restriction de circulation à moto, mise en œuvre dans la région, pour raison de sécurité, avant d’appeler les uns et les autres à l’indulgence et à la bonne compréhension, de l’urgence des défis, ayant emmené les autorités à la prise de ces décisions douloureuses, certes, mais salvatrices, car c’est le prix à payer, pour l’établissement d’une paix durable dans la région.

Le président Bazoum, a assuré l’assistance, de sa ferme intention de poursuivre les efforts consentis par le président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, pour maintenir le Niger, hors de portée des forces du mal.

En ce qui concerne le volet infrastructure, le candidat du peuple a pris l’engagement de construire des routes, partout où besoin se fera sentir, afin de booster les échanges intra-régionaux et donner un souffle nouveau à l’économie de la zone.

En fin le président Bazoum Mohamed, a décliné à l’assistance, le budget prévu, pour tenir à toutes ses promesses : 13 000 milliards de francs sur les cinq prochaines années, d’investissements, si toutefois, le peuple souverain, lui accorde son suffrage le 27 décembre prochain ! SAI BAZOUM ! SAI kayi! SAI Baba ! scande, la foule, décidément, en bonne intelligence, avec l’orateur du jour, visiblement ému et touché par cette marque de sympathie et d’amour, que lui ont prouvé les populations de Tillabéry, la capitale du fleuve !

Et c’est sur cette note d’espoir, que le candidat de l’espoir, a quitté Tillabéry, cap, sur Tahoua, la capitale de l’Ader, où un tout aussi géant meeting est attendu !

Bazo Maazou

Niger Inter

GRATUIT
VOIR