L’Institut national de la statistique (INS) a organisé ce jeudi 22 octobre 2020 à l’Hôtel Radisson Blu de Niamey, un Café Statistique de haut niveau sur l’amélioration de la qualité des statistiques dans le secteur de l’Education et de la Formation avec l’appui financier de l’Union européenne.

La cérémonie d’ouverture de cette rencontre a été présidée par le ministre de l’Enseignement primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues nationales et de l’Education civique, Daouda Mamadou Marthé, en présence du ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale, Assoumana Malam Issa, de l’Ambassadeur de l’Union européenne, Dr Ionete Dénisa Eléna, du Directeur général de l’INS, Idrissa Alichina Kourguéni et de plusieurs invités.

L’objectif global de cette importante rencontre présidée par le ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale est de mettre en évidence l’importance de la qualité des données statistiques produites par le secteur de l’Education et de la Formation et d’expliquer les méthodes et bonnes pratiques en la matière. « Ce Café statistique devrait ainsi permettre de sensibiliser les producteurs à la nécessité d’utiliser et de s’approprier le manuel de contrôle qualité et de validation des statistiques produites par le secteur de l’Education et de la Formation », a dit le ministre de l’Enseignement primaire dans son discours d’ouverture la rencontre.

La publication des annuaires statistiques sectoriels sur le site de l’INS constitue en effet un gage de respect des étapes et des consignes méthodologiques relatives au contrôle qualité et la validation. Aussi, l’INS accompagne les ministères pour que les standards puissent être respectés et assurer la production dans les temps de données de qualité. Le secteur de l’Education et de la Formation effectue ce travail à titre pilote avec notamment l’appui financier de l’Union européenne à travers le renforcement d’un système de contrôle. « Le manque de fiabilité des données rend la planification et la prise de décisions extrêmement difficiles dans le secteur de l’éducation », dira l’Ambassadeur de l’Union européenne au Niger. « Sans données statistiques fiables, il est impossible de pouvoir organiser une rentrée scolaire dans de bonnes conditions en prévoyant les affectations d’enseignants, les chantiers scolaires, là où les besoins sont réels », a ajouté Dr Ionete Dénisa-Eléna. Selon elle, aucun système éducatif efficace ne peut fonctionner sans informations de qualité.

Ce Café statistique est donc important. « Pour l’INS, il est destiné, aussi, à mettre en lumière et en valeur, l’importante assistance, multiforme, que l’Union européenne apporte, depuis des décennies, au Système statistiques national (SSN) du Niger, et à l’INS, en particulier », a expliqué le Directeur général de l’institut dans son mot de bienvenue. A titre d’exemple, poursuit-il, « le SSN et l’INS ont bénéficié, entre 2008 et 2020, de près de 20 milliards de Francs CFA de subventions-, de dons, et d’aides non remboursables à travers quelques 5 importants projets ».

Le Directeur général de l’INS, Idrissa Alichina Kourguéni a saisi cette opportunité pour exprimer à l’Union européenne, au nom de l’ensemble du SSN et de son institution, toute leur gratitude, toute leur reconnaissance « pour votre sollicitude permanente, pour vos efforts inlassables, pour votre engagement personnel sans failles en faveur du développement de la statistiques au Niger, en faveur du renforcement de la qualité des données statistiques publiques produits par l’ensemble de notre SSN en général et celles produites par le Système d’information statistique de l’éducation et de la formation (SISEF) en particulier, a-t-il conclu.

Sani Aboubacar

Niger Inter

GRATUIT
VOIR