Du 22 au 23 septembre 2020, s’est tenu à Niamey au siège du SNAD (Syndicat National des Agents des Douanes) le séminaire sur les contributeurs internes et externes du Programme Anti-corruption et Promotion de l’Intégrité de l’Organisation Mondiale des Douanes (Programme A-CPI  de l’OMD).

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Directeur Général des Douanes, Monsieur Abdallah Harouna, en présence de la Directrice Générale Adjointe, Madame Sama Safoura Elhadj Abou, du Directeur Régional des Douanes de Niamey-Tillabéri, Monsieur Abou Oubandawaki et de nombreux autres invités de marques.

La présente rencontre entre dans le cadre d’une série de réunions qui auront pour tâche de nourrir des réflexions en vue de mettre fin à la corruption par la promotion de l’intégrité au sein de l’Administration douanières.

Dans son allocution d’ouverture, M. Abdallah Harouna a, de prime abord, indiqué que cette première réunion des contributeurs internes et externes du programme anticorruption et promotion de l’intégrité « rentre dans la mise en œuvre du plan stratégique 2020-2023 de l’Administration des Douanes, qui prévoit à son axe stratégique 3, le développement organisationnel et le leadership sur l’éthique et la bonne gouvernance ».

Pour le Directeur Général des Douanes, « la Douane a adhéré à partir de février 2020 au Programme Anti-Corruption et Promotion de l’Intégrité (A-CPI) qui s’adresse aux administrateurs membres de l’Organisation Mondiale des Douanes se trouvant à différents stades de leur processus de promotion de l’intégrité ».

C’est donc, conformément aux objectifs du Programme A-CPI/OMD que « la cible des efforts des efforts menés est la corruption au sein de l’administration douanière et les opérations douanières en particulier, a-t-il indiqué tout en précisant, en dernière instance, que « la corruption dans les douanes ne se produit pas en vase clos ; il s’agit, le plus souvent d’un problème de société beaucoup plus vaste impliquant des acteurs multiples ».

De son côté, le Directeur Régional des Douanes de Niamey-Tillabéri, M. Abou Oubandawaki, prenant en premier la parole au cours de la cérémonie d’ouverture, a souligné « la Direction Régionale des Douanes de Niamey-Tillabéri est honorée d’abriter la première réunion de ce vaste chantier de lutte contre la corruption et de la promotion de l’intégrité. Regroupant les plus grandes unités douanières de notre pays en termes de mobilisation des recettes budgétaires, la Direction Régionale des Douanes de Niamey-Tillabéri représente le terrain adéquat de réflexion et de mise en œuvre de ce Programme A-CPI/OMD ».

Au cours des 48 heures qu’ont duré les travaux de cette première réunion des contributeurs internes et externes du programme anti-corruption et promotion de l’intégrité au sein de l’administration douanière, ont pris part, outre les directeurs centraux de la DGD, les assistants techniques et les chefs de divisions de la Direction Générale, les agents et les chefs d’unités douanières de la Direction Régionale des Douanes de Niamey-Tillabéri, les opérateurs économiques, les commissaires en douane, les acteurs de la chaîne logistique, les représentants de la société civile et des établissements bancaires.

Bassirou Baki Edir

Niger Inter

GRATUIT
VOIR