Dans leur plainte dont une copie est parvenue à la Rédaction de Niger Inter, l’on apprend que le comité des admissibles au concours des spécialistes dans le cadre des douanes a porté plainte contre M. Mamadou DIOP, Ministre des finances ‘’pour fraude, arbitraire et recrutement sélectif ‘’.

« En date du 7 juillet 2020, nous avons en effet été victimes des faits suivants : le ministre des finances  dans un communiqué avait déclaré qu’il  porte à la connaissance du public que suite aux irrégularités constatées dans leur organisation, notamment par la Haute Autorité de Lutte Contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HALCIA), les concours ouverts, par arrêtés n°424, 426, 427, 430, 431, 432, 433, 007/MF/DGD/DRH/LF respectivement des 19 septembre 2018 et 07 janvier 2019, pour les recrutements directs dans le cadre des Douanes au titre de l’année 2018 sont annulés. Mais que l’arrêté 425 dans le cadre du même concours était validé », peut-on lire dans la plainte du Comité des admissibles au concours des douanes adressée à la HALCIA.

 En substance, les jeunes admissibles à ce concours se demandent sur quelle base le ministre des finances a validé un seul arrêté alors que la HALCIA a validé 102 candidats admissibles au lieu de 20 ?

Et les jeunes admissibles de marteler : « Nous considérons de ce fait, que le ministre est coupable de manœuvre dolosives, frauduleuses tendant à utiliser le rapport de la HALCIA à faux pour tromper le peuple et choisir uniquement et ce sans aucune base légale 20 admissibles sur les 102 jugés pourtant réguliers par le véritable rapport en question ».

 Après que le ministre des finances ait fait l’impasse sur l’arrêt du Conseil d’Etat, ces jeunes, dans la déréliction depuis deux ans, sans appuis ni secours, espèrent le coup de grâce de la justice nigérienne.

T B

Niger Inter

GRATUIT
VOIR