Certaines rumeurs insistantes font état de la démolition programmée du siège de l’Office des Produits Vivriers du Niger (OPVN) sis place de l’ex petit marché. Les bureaux seront délocalisés dans un bâtiment de location dans un quartier de Niamey. Pourquoi tout cela ? C’est pour agrandir et aménager la Place Djibo Bakary, qui fut le 1er maire de la ville de Niamey.

Dans ce pays, on a trop tendance à vite démolir des bâtiments publics souvent pour ne rien faire à la place. Les services de l’Etat sont ainsi dispersés dans la ville dans des villas de location. Au bas mot, la location coûte plus d’un milliard par an à l’Etat.

Il semble que l’actuel bâtiment du Ministère des Finances est, lui aussi, promis à la démolition tout comme les bâtiments voisins pour faire plus de place au centre de conférences internationales. Or ce bâtiment peut abriter d’ autres services de l’Etat qui font « clando » dans les quartiers de Niamey.

Si l’on veut réellement honorer la mémoire de feu Djibo Bakary, pourquoi ne pas baptiser l’Hôtel de ville de Niamey « Hôtel de ville Djibo Bakary », et laisser le bâtiment de l’OPVN intact ?  Simple avis.

T B

Niger Inter

GRATUIT
VOIR