A Serkin Haoussa, une bourgade chef-lieu de Commune Rurale de même nom, située à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Mayahi dans la Région de Maradi, la population était sortie dans les rues ce vendredi 17 avril 2020. Elle entendait protester contre la mesure lui interdisant la fréquentation des mosquées même les jours saints de vendredi pour cause de la pandémie du coronavirus. Au cours de la manifestation, beaucoup de biens publics et privés ont fait les frais de son déchaînement de colère.

Selon des sources locales, des classes en matériaux définitifs et en paillotes ont été brûlées, le bureau du Maire a échappé de peu au feu mais, quand même, a été dévasté avec tout le matériel qui s’y trouve. « A l’échelle d’une commune rurale, les dégâts sont impressionnants: 10 classes en paillotes brûlées au CEG et dans deux écoles primaires. S’ajoutent l’inspection primaire totalement calcinées avec tous les livrets scolaires des élèves de la commune, les bureaux de la mairie vandalisés, le hangar de la gendarmerie brûlé et du matériel de la CENI endommagé », s’indigne notre confrère Le Soufle de Maradi.

Les agents d’enrôlement biométrique ont, eux aussi, reçu la visite des manifestants en fureur et leurs outils de travail ont été saccagés. Jusqu’à 5 kits d’enrôlement biométrique appartenant à la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) ont été mis en pièces par la population déchaînée.

C’est dans le but de faire face à la pandémie du coronavirus que les autorités au plus haut sommet ont pris d’importantes mesures de prévention. L’une de ces mesures a consisté à soutenir « la décision prise par les Chefs Religieux (Oulémas et Chrétiens) le jeudi 19 mars 2020 notamment l’interdiction des prières collectives et la fermeture des lieux des Cultes ».

Dans cet esprit, le Gouvernement encourage lesdits Chefs Religieux « à mener une large campagne de sensibilisation à l’endroit des populations ».

Ce pendant à Serkin Haoussa, tout comme dans bien d’autres localités et mêmes dans certains quartiers de Niamey, certaines personnes font la résistance contre la mesure. Elles n’ont, apparemment, pas pris conscience du danger que représente le Coronavirus. Au vendredi 17 avril 2020, 627 cas sont déclarés positifs au Covid-19 au Niger, parmi lesquels 499 sont en cours de traitement, 110 sont sortis guéris et 18 sont décédés.

Bassirou Baki Edir

.

Niger Inter

GRATUIT
VOIR