La Journée Internationale de la Jeunesse a été célébrée au Niger le jeudi, 12 Août 2021. La cérémonie d’ouverture a été présidée par la Ministre de l’Environnement et de la Lutte contre la Désertification, Mme Garama Saratou Rabiou Inoussa en présence de la Directrice du Mouvement Associatif et des Collectivités Educatives du Ministère de la Jeunesse et du Sport, Mme Maikassoua Halima Garba, du Représentant Adjoint de l’UNICEF, Mr Amadou Alassane Cissé et de plusieurs autres personnalités.

L’édition de cette année a été placée sous le thème : ‘’Transformons les systèmes alimentaires : les innovations des jeunes pour la santé humaine et celle de notre planète ‘’. L’objectif visé par la célébration de cette journée est d’amener les jeunes à réaliser un travail de réflexion poussée. Une vingtaine de projets innovants qu’ils eux-mêmes élaborés sont mis en compétition dans ce cadre.

Ces projets de jeunes mis en compétition ont été présélectionnés sur la base de leur pertinence, de leur plan de pérennisation et de leur impact sur les communautés.

L’organisation d’un tel évènement participe de la promotion de l’entreprenariat des jeunes et de leur rôle dans le développement du pays.

Dans le discours qu’il a prononcé au cours de la cérémonie d’ouverture, le Représentant Adjoint de l’UNICEF, Mr Amadou Alassane Cissé, a indiqué aux jeunes que « le Niger est une terre de perspectives où les mêmes épaules qui portent les défis d’aujourd’hui sont pressenties pour porter l’éducation et la préparation de la relève de demain. Et, ce sont les vôtres ! Elles sont solides ; ce panaché de fougue, de force, d’audace et de rêve est un pouvoir. Exploitez-le au maximum ».

Amadou Alassane Cissé a, ensuite, souligné que « cette journée s’inscrit dans la dynamique de produire des solutions qui nous conviennent. Parce qu’il n’y a de réelles barrières que celles que notre esprit construit et de solutions plus adaptées et plus faciles à assumer que celle que l’on conçoit. Ne craignez pas la grandeur, épousez-la ».

Pour le Représentant Adjoint de l’Unicef, « l’une des réalités à laquelle ont ne peut plus se soustraire est le changement climatique qui engendre, entre autres, conséquences graves, l’insécurité alimentaire. Le Niger a vu en moyenne 15% de ses enfants atteints de 2006 à 2018 de malnutrition aigüe – engendrant un retard de croissance chez 47,8% de ses jeunes. Le système alimentaire va au-delà du seul processus de la mise en terre de nos semences à la moisson. Pour cette raison, tout processus tenant compte des ‘’infrastructures te externalités impliquées’’ pour assurer à tous la sécurité alimentaire, doit être repensé ; pour des terres mieux exploitées et des jeunes débarrassés de maladies chroniques ».

Il s’en suit que l’engagement sans faille de la jeunesse pour apporter des solutions à des difficultés sus-indiquées et tant d’autres reste un facteur majeur et incontournable, selon lui.

« Tous les jeunes d’ici et d’ailleurs, des zones urbains, rurales, tous sans exception sont attendus. C’est ce que la Génération Sans Limites (GENU)) propose, une jeunesse unie, compétente, consciente, ambitieuse, dévouée à la cause de la nation travaillant avec son gouvernement et les partenaires, parce qu’entreprendre ne lui fait plus peur » a-t-il indiqué.

De son côté, la Directrice du Mouvement Associatif et des Collectifs Educatifs du Ministère de la Jeunesse et du Sport, Mme Maikassoua Halima Garba, a appelé « la jeunesse nigérienne à l’unité, à sa mobilisation à travers les associations autorisées à exercer au vu du rôle important et positif que joue la jeunesse dans la réalisation du développement socioéconomique ,politique et culturel de notre pays. C’est dans cette optique que cette journée permettra aux jeunes à travers plusieurs activités qui seront au programme notamment la sélection des projets novateurs par les jeunes nigériens sur les questions d’innovation écologique et du bien être humain ».

Pour sa part, la Ministre de l’Environnement et de la Lutte contre la Désertification, Mme Garama Saratou Rabiou Inoussa, en lançant les activités de cette journée, s’est dite réjouie de constater que les jeunes sont tous porteur d’idées novatrices, propices au développement de notre pays. Elle a exhorté les jeunes de la présente génération et du futur de prendre en considération les questions de l’environnement. La planète en a un grand besoin. La Ministre de l’environnement et de la lutte contre la désertification a, aussi, rassuré les jeunes du soutien plein et entier du Gouvernement nigérien.

Pour Mme Garama Saratou Rabiou Inoussa, « le Niger, pays quasi désertique enclavé dont le principal cours d’eau est menacé par l’ensablement, est sévèrement frappé par le changement climatique. Il est grand temps de réfléchir sur ces questions et capitaliser les bonnes pratiquent en vue de réussir notre transition écologique et de relever nos ambitions climatiques ».

Au cours des activités entrant dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse, un panel d’experts a été organisé au profit de jeunes afin qu’ils apprennent des techniques relatives au thème consacré, notamment le rôle de la jeunesse dans le développement du pays, l’entreprenariat des jeunes et la création d’emploi, la préservation de l’environnement et la lutte contre le changement climatique.

Bassirou Baki Edir

Niger Inter

GRATUIT
VOIR