Ce vendredi 2 juillet 2021, le Président de la République, SEM Mohamed Bazoum a effectué une visite au village de Baroua, situé à environ 135 km de Diffa et 3 km du LAc Tchad. Après une cérémonie d’accueil  très riche en couleurs, le chef de l’Etat et sa délégation ont procédé à une visite guidée dans le village de Baroua qui les a conduit au point d’eau de la localité, au Centre de santé intégré (CSI), à l’école primaire et au camp militaire.

A la cérémonie dédiée au chef de l’Etat, le Maire de Bosso et la Présidente des groupements féminins ont tour à tour pris la parole pour exprimer, au nom de la population, leur gratitude au Président de la République pour l’espoir qui vient de renaitre à Baroua après 6 ans d’exil.

« Nous vous sommes très reconnaissantes pour effectuer le déplacement jusqu’à Baroua. C’est vraiment un honneur pour nous et aucun mot ne peut exprimer la joie que nous ressentons. Merci infiniment Monsieur le Président », a martelé la présidente des groupements féminins.

Et le Maire de Baroua à son tour de déclarer : « cette ville a été déplacée de force depuis le 30 octobre 2015 mais elle vient de retrouver son terroir d’attache à la date du 20 juin 2021 ». Pour lui, c’est un coup de maitre que vient d’asséner le Président Bazoum pour la renaissance de Baroua grâce à son engagement inhérent à sa promesse électorale. « Votre visite en ce lieu est plus qu’un symbole, c’est une audace, Monsieur le Président », a dit le Maire très ému devant la fierté de sa population.

En prenant la parole, le Président Bazoum a exprimé sa gratitude à la population de Baroua pour avoir donné l’exemple aux autres malgré la distance et les risques liés à la position de cette localité. Le chef de l’Etat a rassuré les populations qui l’Etat va les accompagner dans la mesure du possible pour un retour définitif de la paix.

Au camp militaire de Baroua, le Président de la République s’est adressé de nouveau aux soldats. « Mon capitaine, je peux compter sur vous. Ici vous représentez pour moi symboliquement l’ensemble des troupes du dispositif mis en place pour sécuriser l’opération ‘’retour des populations déplacées dans leurs villages. Et c’est à ce titre que je m’adresse à vous. Vous êtes notre honneur, vous êtes notre fierté. Je vous encourage et je vous félicite’’, a dit le président de la République en guise de motivation à l’endroit des troupes.

Face à la presse, après cette visite de Baroua, le chef de l’Etat a déclaré : « Nous ne pouvons avoir fait tout cela sans nous assurer que nous sommes en mesure de faire en sorte que  ces populations ne bougent plus quelle que soit la pression qui pourrait être exercée sur elles. Nous allons pour cela mettre un dispositif qui aura deux fonctions : une première fonction c’est de dissuader toute intervention ennemie et une deuxième fonction qui consiste à décanter la zone pour faire place nette et permettre aux populations d’exercer leurs activités économiques. Nous n’avons pas amené les populations à Baroua pour les y confiner et considérer que c’est l’objectif que nous devrions atteindre. Notre objectif en ramenant les populations est de leur permettre de s’adonner à leurs activités. Notre devoir c’est de faire en sorte que le lac soit fréquentable, qu’il n’y a pas par conséquent des positions de nature à empêcher cette activité. C’est pareil pour l’agriculture et l’élevage. Ce qui est vrai pour Baroua le sera pour tous les autres villages. Telle est notre intention et nous ferons de sorte que cela soit ».

Il faut rappeler que Baroua c’est le village ‘’test’’ pour le retour des déplacés. En route sur Baroua, le Président de la République a vu des villages vidés de leurs populations.

Un autre geste historique également, l’école de Baoura créée en 1956 est désormais baptisée Ecole Bazoum Mohamed. Quant au CSI de Baroua, il est baptisé ‘’CSI Issa Lemine’’, le gouverneur de Diffa.

Abdoul Aziz Moussa

 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR