Niamey a abrité du 2 au 4 juin 2021 la réunion du comité des télécommunications TIC des cinq pays du G5 Sahel. Cette assise des présidents des autorités de régulation du Burkina-Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad en présence du représentant du Secrétariat Exécutif du G5 Sahel M. Sidibé  Mikailou, a permis trois jours durant, de passer en revue l’état de mise en œuvre de la résolution portant suppression des frais d’itinérance dans cet espace commun puis  d’actualiser la feuille de route en la matière.

Pendant trois jours de travaux, les présidents des autorités de régulation des télécommunications et TIC du G5 Sahel, les membres du comité ainsi que les experts se sont penchés sur les difficultés liées à la mise en œuvre de la suppression des frais d’itinérance dans l’espace commun du G5 Sahel. La décision de la suppression de ces frais relève d’une initiative des Chefs d’État et de gouvernement du G5 Sahel d’accompagner le développement de leurs différents États, dans la mise en œuvre de la libre circulation des biens, de services et des personnes.

Il s’agit, selon le président du comité Télécoms et TIC du G5 Sahel M. Tontama Charles Milloro, également président de l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes du Burkina-Faso, de faire de la suppression des frais d’itinérance, un service primordial pour les populations, de telle sorte que la personne qui se déplace avec un abonnement dans l’espace G5 Sahel, ne puisse pas être obligé, d’aller prendre un nouvel abonnement ailleurs.

Après trois jours d’intenses activités et d’échanges entre experts des télécommunications et TIC, plusieurs recommandations ont été adressées aux cinq États membres du comité Télécoms et TIC du G5 Sahel dans l’optique d’harmoniser les traitements des services de télécommunications dans cet espace commun et ainsi atteindre les objectifs que se sont fixés les Chefs d’État et de gouvernement, en prenant une telle initiative.

Il est question de prendre les dispositions pour l’implémentation du roaming classique dans tous les pays du G5 Sahel, au plus tard en septembre 2021, de prendre également les dispositions nécessaires pour la suppression de la surtaxe sur les appels internationaux entrant au Niger au plus tard en décembre 2021.

Il est aussi recommandé aux cinq États membres de ‹‹ se conformer aux dispositions de la Résolution au plus tard en mars 2022, partager systématiquement toute difficulté relevée par les opérateurs notamment dans le cadre des conclusions des accords d’itinérance par le biais des points focaux membres du comité.

Ensuite les États sont invités à organiser des réunions régulières entre les points focaux du comité pour le suivi et à rendre fonctionnel, le comité ad hoc de veille, pour le suivi de la fraude au niveau du roaming.

Enfin, le comité Télécoms  et TIC du G5 Sahel, recommande aux États d’intégrer systématiquement les infrastructures de télécommunications dans la construction des projets de transports, notamment les routes et le chemin de fer et d’interconnexions électrique du G5 Sahel, de mettre au point un système d’informations numériques à l’échelle régionale, en commençant par la mise en place d’un portail d’informations sur le free roaming au niveau du Site internet du Secrétariat Exécutif, pour le suivi des activités du G5 Sahel puis mener une étude de faisabilité pour la mise en place d’un hub à l’échelle du G5 Sahel pour faciliter l’établissement des interconnexions entre les opérateurs de l’espace.

Dans son mot de clôture, la Présidente de l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP Niger), Madame Bety Aïchatou Oumani a exprimé sa satisfaction ainsi que sa gratitude pour les résultats enregistrés, après trois jours d’intenses activités. Des moments d’échanges ayant permis aux participants d’ ‹‹ évaluer et de mutualiser nos efforts ››, s’est-elle exprimée.

Auparavant, le comité Télécoms et TIC du G5 Sahel a adressé une ‹‹ motion de remerciement ›› à l’endroit du Premier Ministre SEM Ouhoumoudou Mahamadou pour sa disponibilité à ‹‹ accompagner le comité  dans l’atteinte des objectifs de cette feuille de route ›› et à la présidente de l’Arcep Niger Mme Bety Aichatou Oumani pour l’accueil.

Par ailleurs le comité a annoncé la prochaine réunion qui se tiendra à Nouakchott, en République Islamique de Mauritanie en décembre 2021, en présence des opérateurs des cinq pays qui forment le comité Télécoms/TIC du G5 Sahel.

Koami Agbetiafa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR