Plusieurs quartiers inondés de la Rive droite du fleuve Niger dans le 5ième arrondissement communal de Niamey ont reçu, ce lundi 31 août 2020, la visite du président de la République, Issoufou Mahamadou. Le Chef de l’Etat a tenu à apporter son soutien et sa solidarité aux populations victimes des inondations.

Kirkissoye, Saguia, Banga Bana et Karadjé sont les différents quartiers de l’Arrondissement communal Niamey V ayant reçu la visite du président de la République. Face à la presse, le Chef de l’Etat, Issoufou Mahamadou a rappelé les actions entreprises par le Gouvernement depuis le début de la saison hivernale et celles à venir pour faire face aux inondations. En effet, depuis la fin de la première décade du mois de juillet, le Niger a enregistré de très fortes pluies. Tout en permettant l’installation d’une campagne agricole qui présage de bonnes récoltes pour le Niger, « ces pluies ont aussi provoqué des inondations avec des pertes en vies humaines, des blessés, des dégâts matériels, notamment des rizières et ailleurs des champs inondés », a indiqué le président de la République.

Une situation suivie par le Gouvernement

La situation des inondations, à Niamey comme dans les autres régions du pays est suivie de près par le Gouvernement. Et le Chef de l’Etat a tenu à le rappeler en ces termes : « Le Gouvernement suit quotidiennement la situation et a déclenché le mécanisme de soutien aux populations victimes de ces inondations ».

Beaucoup d’efforts de prévention ont été consentis depuis 2012. C’est ainsi qu’à Niamey, « nous avons fait beaucoup  dans le domaine de l’assainissement, de la réalisation des collecteurs d’eaux pluviales et des chaussées drainantes, et dans le domaine de l’aménagement du chenal de Gounti Yéna », a expliqué le Chef de l’Etat.

Mais ces efforts ne concernent pas uniquement la Ville de Niamey. Toutes les régions du pays ont bénéficié de l’intervention du Projet de gestion des risques de catastrophes développement urbain (PGRC) et « tous ces efforts doivent être poursuivis », a-t-il déclaré.

S’agissant du fleuve Niger, le président de la République a rassuré que le Gouvernement est conscient du fait que le fleuve Niger doit être désensablé. En outre, a-t-il poursuivi, « Il faut aussi aménager les affluents du fleuve et les bras morts du fleuve ».

Soutien aux populations sinistrées

Face aux inondations qui touchent des milliers de nigériens, le Chef de l’Etat a apporté son soutien et sa solidarité avant de présenter ses condoléances aux familles des personnes décédées et souhaité un prompt rétablissement aux  blessés.

Selon le président de la République, la Ville de Niamey a enregistré près de 5 000 maisons effondrées et environ 31 000 sinistrés. La mobilisation des Forces de défense et de sécurité n’a pas failli comme à l’accoutumée. Le Chef de l’Etat, Issoufou Mahamadou, a tenu à féliciter et à saluer leurs interventions, notamment à Niamey pour aider les populations victimes des inondations.

S A

Niger Inter

GRATUIT
VOIR