Dans la continuité des efforts inlassables déployés par le Secrétariat général de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI) et ses organes compétents pour contenir les répercussions néfastes de la pandémie de Coronavirus (Covid-19), le Fonds de Solidarité islamique (FSI), un organe subsidiaire de l’OCI, a repris, après la fête d’Eid Al-Fitr, ses subventions financières urgentes à un deuxième groupe de pays moins avancés membres de l’Organisation, afin de renforcer leur capacité à faire face à la pandémie, notamment dans le secteur de la santé.
C’est ainsi que des chèques approuvés par le Secrétaire général de l’OCI, Dr Youssef bin Ahmed Al-Othaimeen, ont été remis, aujourd’hui 3 juin 2020 au siège du Secrétariat général de l’OCI, aux délégués des missions permanentes du Burkina Faso, du Niger, de l’Ouganda, de Palestine, et de Somalie, a-t-on appris auprès de l’organisation panislamique.
Cette aide financière devrait permettre à ces pays de pallier au manque de fournitures et d’équipements médicaux de base, tels que les kits de test, les équipements de protection individuelle pour les agents de santé, les masques chirurgicaux, les respirateurs artificiels, les médicaments, les lits d’hôpital et les équipements de soins intensifs.
Il convient de noter que l’initiative de l’OCI s’inscrit dans le cadre des efforts et initiatives importants déployés par l’Organisation et ses organes compétents afin de soutenir les Etats membres dans leur lutte contre la pandémie de Coronavirus et ses graves répercussions.
AH/UNA
Niger Inter

GRATUIT
VOIR