Afin de remédier aux dépenses inutiles à l’occasion des événements sociaux (mariage, baptême et décès) au Niger, le Gouvernement décide de l’organisation d’une large campagne de sensibilisation et la tenue d’un forum national.

La décision a été annoncée lors du Conseil des Ministres du vendredi 26 juin 2020 dans une Communication conjointe du Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, du Ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale et de la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant. La Communication rend compte des solutions proposées par le Comité Technique mis en place pour réfléchir sur les dépenses ostentatoires à l’occasion des événements sociaux.

Selon cette Communication conjointe, les solutions proposées par le Comité Technique portent sur l’organisation d’une large campagne de sensibilisation qui vise une prise de conscience populaire relative aux dépenses inutiles engagées à l’occasion des mariages, baptême et décès.

En effet, au Niger, « certains événements sociaux tels que le mariage, le baptême et le décès donnent lieux à des dépenses qui ont tendance à connaître une inflation en parfaite contradiction avec le pouvoir d’achat et les revenus réels des ménages », constate le Gouvernement. Or, poursuit la même source, l’un des crédos de la Renaissance Culturelle prôné par le Président de la République « vise à mettre fin à cette irrationalité ambiante afin de créer les conditions favorisant la promotion d’une culture de sobriété, condition sine qua non pour la lutte contre le gaspillage et ce, en vue de renforcer les bases d’une mentalité propice à l’investissement ».

Les actions proposées par le Comité Technique, notamment l’organisation d’une large campagne de sensibilisation, « se feront à travers les médias, les chefs traditionnels, les leaders religieux, les acteurs culturels et les organisations des femmes et des jeunes », explique le Gouvernement.

Mais ce n’est pas tout. « Le Gouvernement va très bien tôt organiser un forum national qui se penchera sur ces pratiques, mais aussi sur les autres questions soulevées dans le Programme de la Renaissance Culturelle adopté le 15 février 2019 », informe la même source. « Les recommandations issues du forum seront minutieusement examinées par le Gouvernement en vue de remédier à ces pratiques », conclu le Gouvernement.

Sani Aboubacar

Niger Inter

GRATUIT
VOIR