Ce vendredi 29 mai 2020, une ambiance festive règne au niveau du CEG25 de Niamey. L’essentiel des taximen et des conducteurs des ‘’Faba-faba’’ se sont donnés rendez-vous à la devanture du célèbre collège. Ils s’y sont regroupés pour recevoir leur part de vivres que le Gouvernement nigérien a mis gracieusement à leur disposition. Ce qui est entre en droite ligne avec sa promesse de les accompagner afin qu’ils puissent faire face aux conséquences de la pandémie du Covid-19.

Depuis quelques jours, en effet, les autorités nigériennes ont initié dans la ville de Niamey une vaste opération de distribution gratuite de vivres en faveurs de certaines couches socioprofessionnelles et des personnes rendues vulnérables suite à cette pandémie. Personnes âgées, handicapés, artistes, artisans, chauffeurs des ‘’Faba-faba’’, taximen, etc., sont précisément les plus concernés par cette distribution.

C’est environ 32 857 ménages qui ont été recensés et considérés comme les plus durement touchés par les effets de certaines mesures que le Gouvernement avait prises dans le but de prévenir ce fléau mondialement désastreux.

Leurs activités ont, en effet, été ralenties par le couvre-feu et l’isolement sanitaire de la ville de Niamey. Ce qui leur a causé un véritable manque à gagner pendant toute la période ayant eu cours du 27 mars 2020 au 13 mai 2020.

C’est jusqu’à 3 288 tonnes de céréales qui sont en train d’être gratuitement distribuées pour les accompagner afin qu’ils ressentent moins les conséquences liées aux mesures prises pour contrer la pandémie du Covid-19.

Bassirou Baki Edir

Niger Inter

GRATUIT
VOIR