Face à la pandémie de Coronavirus qui sévit dans plusieurs pays du monde, le Ministère des Enseignements Secondaires élabore une stratégie pour assurer la continuité pédagogique. Des résumés de cours seront ainsi transmis aux élèves via le réseau WhatsApp.

Le réseau WhatsApp est l’un des réseaux sociaux retenus par le Ministère des Enseignements Secondaires (MES) « pour assurer la continuité pédagogique » dans les écoles. La stratégie déployée par ledit ministère « prévoit entre autres la mise en à disposition des élèves, à travers le réseau WhatsApp, des résumés de cours contenant chacun une série d’exercices corrigés », indique une correspondance du Secrétaire général du MES adressée aux Directeurs régionaux des Enseignements Secondaires.

La correspondance explique par ailleurs que pour chaque classe, les disciplines fondamentales pour lesquelles ces résumés seront élaborés sont définies. C’est ainsi que les cours concerneront les élèves de la 6ème à la Terminale autour des disciplines suivantes : Maths, Français, Anglais, Arabe, Physique-Chimie, Science de la Vie et de la Terre (SVT), Histoire-Géographie, Philosophie.

Au total, 47 équipes, toutes disciplines confondues, seront constituées. « Les travaux des 47 groupes d’experts seront supervisés par un comité dirigé par le Secrétaire général ». En outre, « l’inspecteur coordonnateur de la discipline Arabe s’occupera de la Philosophie et de l’Histoire-Géographie en Arabe », explique la même source. « Il pourra bénéficier dans cette tâche des conseils des inspecteurs d’Histoire-Géographie et de la Philosophie », précise-t-elle.

Pour ce faire, il sera désigné un inspecteur pédagogique coordinateur de la discipline (8IPR au total) pour chaque région et  pour chaque discipline fondamentale.

Ainsi, pour rendre effective cette mise à disposition, le MES a décidé de la création de 4 catégories de groupes pédagogiques sur WhatsApp, à savoir 1 groupe au niveau national, 2 catégories de groupes au niveau régional, 1 catégorie de groupes au niveau établissement.

Pour mémoire, c’est pour prévenir la progression rapide de Covid-19 dans le pays que les autorités nigériennes ont décidé de la fermeture des établissements scolaires entre autres. La mise en place des groupes pédagogiques sur WhatsApp intervient pour assurer la continuité des cours.

Seulement, cette stratégie est largement critiquée dans sa faisabilité, notamment du fait de la disponibilité des appareils disposant de cette application mais aussi de la disponibilité du réseau Internet en régions.

Sani Aboubacar

Niger Inter

GRATUIT
VOIR