Selon un communiqué lu sur la Voix du Sahel, Hama Amadou vient de bénéficier de la remise gracieuse de peine parmi les 1540 détenus annoncés par le Président de la République SEM Issoufou Mahamadou dans son message à la nation. Cette mesure a été prise ‘’pour des raisons humanitaires et pour désengorger les maisons d’arrêt’’, a déclaré le chef de l’Etat. Hama Amadou remplissait presque tous les critères notamment ceux relatifs à l’âge et maladie chronique. Retour sur une libération qui a fait polémique sur les réseaux sociaux.

Pour rappel, Hama Amadou est revenu à Niamey le 14 novembre 2019 après le décès de sa mère pour faire face à sa condamnation par la justice dans l’affaire des bébés importés et purger le reste de sa peine. Entre temps, il a bénéficié d’une autorisation d’un contrôle sanitaire à Paris. Il a effectué un aller-retour sans accroc. Il a surtout demandé à ses partisans de ne rien entreprendre de nature à troubler l’ordre public.

En décembre dernier, la forte attente de la libération par ses adeptes par remise gracieuse de peine  a fait flop. Hama Amadou n’a pas pu bénéficier de cette aubaine parce que le décret avait précisé que les auteurs de la supposition d’enfants et leurs complices ne devraient pas en jouir. Le régime en place n’a pas voulu céder aux chantages.

Le vendredi 27 mars dernier, juste après le message à la nation, certains activistes partisans de Hama Amadou avaient annoncé sa libération. Certains internautes, sans vérifier et de bonne foi avaient même présenté leurs félicitations à Hama Amadou.

Mais ce que ces fabricants de fakenews ont ignoré qu’on ne peut sortir de prison juste après le message à la nation du président de la République. Il faut tout un protocole avant la sortie effective de prise.

C’est désormais chose faite puisque des sources bien informées, Hama Amadou est libre. Il est probable qu’il passe la nuit à Niamey puisque ceux qui sont chargés l’accueillir ont déjà obtenus le quitus des autorités compétentes, apprend-on.

Une fois à Niamey, Hama Amadou fera un appel sur le respect des mesures sur le Coronavirus puis se confiné à son domicile.

C’est une très bonne chose que Hama Amadou ait bénéficié de cette remise gracieuse de peine. Son état de santé le commande et également sa détermination à purger sa peine ne souffre d’aucune ambiguïté. Ce qui tranche avec l’image du fugitif d’hier qui ne cherchait qu’à ‘’sauver sa peau’’ et vilipender la justice de son pays. En recouvrant sa liberté, autant dire que le feuilleton des bébés importés est désormais derrière Hama Amadou. Sauf qu’il doit assumer les conséquences de cette malheureuse affaire qui a brisé sa très brillante carrière politique.

Oumou Gado

Niger Inter

GRATUIT
VOIR