Le numéro de décembre du magazine New African, le magazine panafricain publié par le groupe de médias et de communication IC Publications, présente comme couverture la liste des 100 Africains les plus influents. Le Président nigérien, Issoufou Mahamadou en fait partie. Le Magazine panafricain justifie son choix du chef de l’Etat du Niger.

 « Dans le contexte de l’intégration économique en Afrique, 2019 a été l’année du président Mahamadou Issoufou, que l’on appelle affectueusement «  M. ZLECAF  » », écrit New African. Tout en occupant la plus haute fonction au Niger, poursuit-il, « le président Issoufou a également dirigé la plupart des trois dernières années à la tête de l’équipe d’experts et de technocrates qui ont négocié et développé les modalités et la feuille de route de l’accord de libre-échange continental africain » dont la phase opérationnelle du projet a été lancée en juillet dernier à Niamey.

Le président Issoufou Mahamadou a conduit de bout en bout le processus qu’il a été désigné de conduire en janvier 2017 après avoir été désigné par ses pairs de l’UA, champion de la ZLECAF. Pourtant c’était l’année retenue par le premier plan décennal de l’agenda 2063 de l’UA pour aboutir à un accord avec finalisation et lancement en 2018 et appropriation en 2018-2019. Un an après, 54 pays signent l’accord entrée en vigueur le 30 mai 2019 et ratifié par 25 pays.

New African parle à cet effet « d’influence régionale » du Président Issoufou. « En outre, en termes d’influence régionale récente, aucun autre dirigeant africain n’a peut-être eu autant d’impact que le président Issoufou, qui a également été une force active dans l’effort collectif de lutte contre la montée du terrorisme au Sahel, selon les cinq nations initiative du G5 Sahel (…) », écrit-il.

Toutes ces raisons et bien d’autres, notamment l’élection du Niger au Conseil de sécurité de l’ONU en tant que membre non permanent, ont inspiré New African à désigner le président Issoufou Mahamadou parmi les 100 Africains les plus influents de l’année 2019. D’ailleurs avec l’élection du Niger au Conseil de sécurité de l’ONU ; «il ne fait aucun doute qu’il (le président Issoufou NDLR) utilisera la plateforme pour défendre la cause de l’Afrique », a conclu le journal.

Almoustapha Boubacar

Niger Inter

GRATUIT
VOIR