Le parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS-TARRAYA) a investi Dimanche hier diamnche 31 Mars 2019 M. Mohamed Bazoum comme son candidat aux élections présidentielles de 2021. A l’issue d’un congrès extraordinaire d’investiture tenu à Niamey, les participants venus des différentes régions du pays et de l’étranger ont unanimement porté leur choix sur l’ancien dirigeant syndical.

 C’est donc désormais clair, net et précis: M. Mohamed Bazoum représentera les couleurs du parti socialiste nigérien aux prochaines présidentielles. Malgré les rumeurs les unes plus absurdes que les autres, malgré la désinformation, les fake news et les tentatives de division, l’actuel ministre d’Etat,  ministre de l’Intérieur est resté imperturbable, patient et fidèle à son compagnon de lutte et ami, le président Issoufou Mahamadou. Ceux qui avaient prévu le pire, se retrouvent finalement avec un Mohamed Bazoum plus que jamais renforcé et déterminé à conduire le PNDS-TARRAYA à la victoire lors des prochaines élections. « C’est le candidat idéal pour représenter notre parti en ce moment précis de son histoire, non seulement pour sa rigueur, sa vision, ses convictions démocratiques , mais aussi pour sa fidélité sans faille envers le PNDS-TARRAYA et le Niger. C’est aussi la personnalité la mieux placée pour poursuivre les chantiers du Président Issoufou Mahamadou et assurer leur plein succès », explique un cadre du parti. « Son Excellence M. Bazoum incarne la complémentarité et la continuité », précise-t-il. Le président Issoufou rappelle-t-on, a décidé de se retirer de la vie politique après son second et dernier mandat, ouvrant la voie à une passation historique et démocratique du pouvoir au Niger dont l’histoire est marquée par plusieurs coups d’états militaires.

Grand favori de la présidentielle de 2021….

Tour à tour ministre délégué à la coopération, deux fois ministre des Affaires Étrangères, Ministre d’Etat ministre Conseiller à la présidence puis ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, M.Bazoum Mohamed a fait ses preuves pour avoir accompli déjà d’importantes missions étatiques. La plupart des nigériens l’avaient découvert à l’occasion des assises de la Conférence Nationale Souveraine comme orateur hors pair et progressistes. Mais d’autres nigériens (comme votre serviteur) l’avaient croisé dans le milieu syndical comme coordonnateur régional à Maradi de l’Union des Syndicats des Travailleurs du Niger (USTN) ou dans le milieu scolaire et universitaire, comme étudiant et professeur de Philosophie,  notamment au Lycée Dan Baskoré de Maradi. C’était un homme modeste et calme mais extrêmement bon, rigoureux et sans complaisance avec ses élèves et étudiants. On avait vraiment envie de sauter par la fenêtre lorsqu’il entrait dans la salle de classe tant est exigeant et intraitable avec les indélicats en classe. Mais au finish, on s’était rendu compte qu’il nous avait fait énormément du bien car comme le disait l’écrivain sénégalais Cheikh Hamidou Kane, il nous avait appris « l’art de vaincre sans avoir raison ».

Son ascension fulgurante en politique ne nous surprend donc guère tant l’homme avait dès le départ à nos yeux (ses élèves) des qualités d’un leader, tant il avait toujours la force des arguments et était capable démonter pièces par pièces les arguments de ses adversaires. On avait le sentiment et on l’a toujours le sentiment qu’il est en avance sur les autres en termes de raisonnement logique et cohérent. S’il y a justement un candidat craint par ses adversaires politiques c’est bien Bazoum Mohamed tant ils craignent sa verve et son poids politique au plan national et international.

Aussi, contrairement au Mouvement National pour la Société de Développement  (MNSD-NASSARA) de Hama Amadou et du président Tandja Mamadou (hier)  qui s’était « cassé la figure » à la fin du second mandat légal, le  Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS-TARRAYA) vient de réussir sans encombres le passage de relais entre le Président Issoufou Mahamadou et M. Mohamed Bazoum gardant ainsi toutes ses chances de conserver le pouvoir. Le président et candidat du PNDS-TARRAYA est incontestablement le grand favori des élections présidentielles de 2021.

Mohamed Bazoum est parti très favori pour 2021 pour la simple et bonne raison qu’il jouit du bilan très élogieux du président Issoufou et de la confiance du PNDS-Tarayya qui constitue aujourd’hui une véritable machine électorale en tant que plus grand parti politique de la place.

Hier dans son discours, l’on aura compris l’humilité du philosophe mais aussi ce qui fait la grandeur de cet homme qui incarnent les valeurs et maitrise les dynamiques sociales et politiques au Niger. Comme Issoufou Mahamadou aux commandes du Niger, avec Bazoum comme Président il est permis d’espérer un Niger résolument engagé sur la voie du succès et de grandes victoires encore…et encore.

Maaroupi Elhadji Sani

Niger Inter

GRATUIT
VOIR