S’inscrivant dans la durée, le Programme « Maradi Kolliya », conçu et mis en œuvre dans le cadre de l’organisation de l’édition 2015 de la fête tournante de 18 décembre a repris, depuis quelques semaines, certains de ses chantiers relevant de sa composante « Infrastructures ». Il s’agit notamment de la construction et ou réhabilitation d’une dizaine des routes ainsi que des caniveaux dans la ville de Maradi.

C’est un total de onze (11) routes qui sont en train d’être construites dans plusieurs quartiers de la commune urbaine de Maradi. Il s’agit de la route allant : du « Rond point Douane à l’Hôpital de Référence de Maradi (3,4 km) » ; de la « Mosquée Jinguilé au Rond-point Aéroport (3,25 km) » ; du « Conseil régional à l’Université de Maradi (2,2 km) » ; de « l’Université à l’Hôpital de référence (1,2 km) » ; « la route Sultanat de Gobir (2, 175 km) » ; de « 17 portes au Stade municipal (1,16 km) » ; du « Gouvernorat à la Brigade Mobile des Douanes (1,16 km) » ; de « l’Arène de lutte traditionnelle au domicile de Sabon Kouli (1,43 km) » ; de « l’Aéroport au siège de la BOA Maradi (1,38 ) ».

En plus des routes, plusieurs caniveaux sont en train d’être construits, ce qui permettra à la ville de Maradi, confrontée à l’image d’autres grandes villes du Niger au sérieux problème d’évacuation des eaux, dû au manque de caniveaux, de résoudre cet épineux problème.

Pour la réalisation de toutes ces infrastructures, dont le délai d’exécution est de 12 mois, indique-t-on, c’est environ 13 milliards de Fcfa qui seront investis. Dans ce montant, l’Etat du Niger aura à débloquer 22% représentant sa côte part du montant total du financement et les 78% proviendraient de la BOAD.

Calqué sur la durée, le Programme « Maradi Kolliya », placé par les plus hautes autorités du pays sous la direction de M. Kalla Ankourao, vise à réaliser des investissements importants dans la capitale économique du Niger afin de la transformer en une ville moderne.

Notons que dans la foulée de l’organisation de l’édition 2015 de la fête tournante du 18 décembre, la ville de Maradi a bénéficié d’importantes réalisations qui ont véritablement contribué à sa transformation en un centre urbain plus moderne.

Au rang des infrastructures réalisées, l’on peut citer entre autres, les routes construites sur plusieurs kilomètres dans la ville de Maradi, à l’exemple de la principale voie qui traverse la ville (la RN9), électrifiée de long en large par des lampadaires solaires, les beaux monuments érigés au niveau des principaux carrefours de la ville, dont le monument des 7 Haoussas sis à la Place du Gouvernorat, l’aménagement de la Place de la tribune officielle et de la Place du gouvernorat, une Maison de la Culture, totalement réhabilitée, tout comme le stade régional de Maradi doté d’une pelouse synthétique, un aéroport totalement repris avec une nouvelle piste et doté de toutes les commodités, la construction de la cité du 18 décembre, une tribune officielle de grand standing, un hippodrome, etc.

Outre les réalisations effectuées, « Maradi Kolliya » a été d’un grand impact économique et social pour la région avec la relance des nombreux secteurs de la vie économique, en particulier les entreprises des BTP, le commerce des matériaux de construction, le secteur de l’hôtellerie et du tourisme, le secteur des transports, l’immobilier, etc. Au plan social, « Maradi Kolliya » a surtout impacté dans le domaine de l’emploi où des nombreux jeunes ont été embauchés et beaucoup d’autres insérés dans la vie socioéconomique.

Abdoul Aziz Moussa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR