Mesdames et messieurs les membres du Parti Communiste chinois,

Mesdames et messieurs les chefs des délégations des partis politiques participants,

Chers amis,

Je voudrais, au nom du PNDS-Tarrayya, remercier le Parti Communiste chinois pour avoir initié le présent séminaire et pour l’invitation qui nous est faite d’y participer.

Je voudrais également vous transmettre, les cordiales salutations de la direction de notre parti et ses vœux de succès à cette quatrième édition du séminaire des partis sino-africains.

Mesdames et messieurs,

A peine 20 ans après sa création, notre parti, le PNDS-Tarayya, a accédé au pouvoir en 2011 à la suite d’élections démocratiques, en proposant, à travers son programme de renaissance, une transformation profonde du pays et de la société, grâce à une volonté inébranlable de ses dirigeants de sortir le peuple de sa misère, de son ignorance, et de lui assurer la paix et la sécurité. Ce programme privilégie tout logiquement la lutte contre le terrorisme et les trafics en tout genre, l’équipement du pays en infrastructures structurantes, une prise en charge déterminante des secteurs sociaux de base, la modernisation des systèmes de productions agricoles et pastorales et le développement de l’exploitation minière et pétrolière. Ainsi, le bilan de la première décennie de la gouvernance du PNDS s’est soldé par un recul de la pauvreté dont le taux a baissé de 56% à 46%, une nette amélioration de la croissance de l’économie avec un taux moyen supérieur à 5%, une importante augmentation de l’espérance de vie, ainsi que l’émergence d’une classe moyenne. Ces succès reposent principalement sur un choix pertinent de notre voix de développement et la qualité de la gouvernance.

Il faut rappeler que ces résultats ont été obtenus malgré de nombreux défis auxquels notre pays fait face et qui ont pour nom la menace terroriste, le changement climatique, la chute des cours de l’Uranium et du pétrole et plus récemment l’avènement de la pandémie du covid-19.

S’agissant justement de la pandémie du Covid-19, nous devons nous réjouir des dispositions prises très tôt par les autorités pour contenir l’expansion, dans notre pays, de cette maladie et de la coopération avec des pays et organisations amis, notamment la République Populaire de Chine dont les concours tant au  niveau de la prise en charge que de celui de la prévention, ont permis une maitrise efficace de cette maladie. Ainsi, le nombre des cas positifs notifiés du covid-19, reste à la date du 22 septembre 2021, inférieur à 6000 et le nombre des décès ne dépasse guère 200.

Mesdames et messieurs

Si nous faisons une mention spéciale de l’intervention de la République Populaire de Chine dans la lutte contre le Covid-19 au Niger, c’est parce que ce partenaire a été le premier à offrir à notre pays du matériel et des équipements pour détecter la maladie et en assurer la prise en charge. Il a été également, le premier à mettre à la disposition de notre pays des doses de vaccins.

Mesdames et Messieurs,

Au-delà de la lutte contre la pandémie du covid-19, notre coopération avec la Chine reste un modèle de partenariat couvrant de larges secteurs tels que les infrastructures routières et hydrauliques, la santé, la formation, l’exploitation des ressources minières et pétrolières, l’agriculture, la sécurité etc…

Notre parti a également noué d’excellentes relations d’échanges et de coopération avec le Parti Communiste chinois. Plusieurs centaines de responsables et de militants, femmes et jeunes du parti, ont eu l’occasion de séjourner en Chine dans le cadre de cette coopération. Ils ont pu découvrir et apprécier les grandes réalisations du PCC qui, en 70 ans, ont fait de la Chine arriérée et pauvre, un pays industriel, moderne et puissant. Le niveau de développement atteint aujourd’hui par la société chinoise et en si peu de temps, n’a été possible que parce que le PCC s’est imposé cet objectif et n’a jamais dévié de cette trajectoire. Si l’émergence et la modernisation de la Chine a été spectaculaire, c’est que la société chinoise, sous la direction éclairée du parti communiste chinois, a su profiter de la réforme et de l’ouverture sur l’extérieur, préconisées à partir de 1978, pour réaliser avec succès le passage historique d’une économie de marché socialiste et celui d’un isolement, à l’ouverture sur tous les plans. C’est ainsi que l’économe chinoise a, pendant trente ans, maintenu une croissance supérieure à 10%. Ce qui l’a amenée à réaliser pendant cette période, ce que les pays occidentaux ont fait en 200 ans.

Mesdames et messieurs,

La Chine vient de proclamer, à la fin de l’année 2020, le parachèvement de la construction intégrale d’une société de moyenne aisance, telle que prévue par le 19ème congrès du PCC. Elle poursuit avec assurance, la réalisation de l’essentiel de la modernisation socialiste d’ici 15 ans et ambitionne de devenir d’ici 2050 un grand pays socialiste moderne, prospère, puissant, démocratique, harmonieux et hautement civilisé.

Le PNDS félicite le Parti communiste chinois et les dirigeants de la République Populaire de Chine avec à leur tête le Président Xi Jinping pour la réalisation de l’objectif phare d’édification intégrale de la société de moyenne aisance, 30 ans après avoir engagé la politique de réforme et d’ouverture. Il s’agit-là de succès historiques qui forcent l’admiration, et qui constituent une importante source d’inspiration.

Au regard de toutes ces réussites, notre pays et notre parti ont toutes les raisons de poursuivre et renforcer la coopération avec la République Populaire de Chine et le PCC pour profiter de cette expérience et créer davantage d’opportunités de coopération afin de garantir durablement le développement et la prospérité du Niger, tout en tenant compte des réalités de chaque peuple.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Niger Inter

GRATUIT
VOIR