La revue des questions d’intérêts communs était au centre d’une rencontre tenue ce lundi 6 septembre 2021 à Niamey, entre le ministre d’État, ministre des affaires étrangères du Niger M. Hassoumi Massoudou et son homologue de l’Algérie M. Ramtane Lamamra, en visite de travail dans la capitale nigérienne.

La défense et la sécurité, les migrations, l’emploi des Nigériens en Algérie, le pétrole et le gaz, ainsi que la formation professionnelle sont les principaux points ayant fait l’objet des échanges entre les deux parties.

La délégation nigérienne conduite par le ministre d’État, ministre des affaires étrangères Hassoumi Massoudou est  composée des ministres de l’intérieur M. Alkache Alhada, de la défense M. Alkassoum Indatou, du Pétrole, des énergies et des énergies renouvelables M. Mahamane Sani Mahamadou, de l’emploi Dr Ibrahim Boukary et de l’Ambassadeur du Niger en Algérie M. Elh Aminou Malam Manzo.

Quant à la partie algérienne, le ministre des affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger de la République algérienne démocratique et populaire Ramtane Lamamra accompagné d’ une délégation composée entre autres : de l’Ambassadeur de l’Algérie M. Ali Drouiche, les ambassadeurs et envoyés spéciaux M. Boudjemaa Delmi et M. Mohamed Enadir Larbaoui ainsi que d’autres personnalités.

Il faut dire que cette visite de travail qu’effectue le chef de la diplomatie algérienne au Niger, du 5 au 7 septembre 2021, s’inscrit dans le cadre des traditions de longue date, empreintes de concertation et de dialogue entre le Niger et l’Algérie, traduisant ainsi leur volonté et leur détermination à imprimer  une nouvelle dynamique à la coopération riche et multiforme, conformément aux orientations données par les Chefs d’État des deux pays, lors de la visite d’amitié et de travail effectuée en Algérie par le Président de la République SEM Mohamed Bazoum, du 12 au 14 juillet 2021.

La réunion de travail de ce jour, vient ainsi lancer et coordonner les points d’accord d’Alger entre les deux parties, ouvrant la voie à une redynamisation de la coopération bilatérale entre le Niger et la République algérienne démocratique et populaire. Les travaux ont porté sur un examen exhaustif des sujets d’intérêts communs entre les deux parties. C’est ainsi que les questions relatives à la défense et à la sécurité, à la migration, à l’énergie et au pétrole et à la formation professionnelle, sont passées au peigne fin.

Dans son propos liminaire, le ministre d’État, ministre des affaires étrangères M. Hassoumi  Massaoudou a d’abord adressé ses fraternels remerciements à son homologue de la République algérienne démocratique et populaire M. Ramtane Lamamra, avant de rappeler l’importance de la coopération bilatérale avec l’Algérie, ‹‹ un acteur clé ›› sur les questions de la  sécurité et de défense dans la bande sahelo-saharienne.

À son tour, le chef de la diplomatie algérienne M. Ramtane Lamamra, après avoir réitéré la disponibilité de son pays à œuvrer pour le renforcement de la coopération bilatérale dans plusieurs domaines entre les deux pays, a précisé de la nécessité ‹‹ d’éclairer les chemins que les deux pays vont prendre ensemble ››. D’ores et déjà, les ministres de l’intérieur, de l’énergie et des mines de l’Algérie envisagent dans un avenir très rapproché, des visites de travail dans le but de développer des cadres formels de coopération nigéro-algérienne, dans l’intérêt bien sûr des populations.

Dans le communiqué conjoint qui a  sanctionné  les travaux, les deux parties ont salué, sur le plan défense et sécurité, l’exemplarité de la coopération entre les deux pays, s’engageant à la poursuivre pour faire face aux défis sécuritaires dans le Sahel.

En ce qui concerne le flux migratoire, ils ont convenu ‹‹ d’examiner la situation des migrants nigériens travaillant en Algérie ››, dans le cadre des consultations prochaines qui auront lieu entre les deux ministres de l’intérieur.

En outre, ils se sont félicités des dispositions qui vont être prises pour la tenue de la prochaine session du comité bilatéral frontalier.

Par ailleurs, les deux parties ont salué la relance de la coopération au niveau du bloc Kafra et des perspectives favorables pour permettre à SIPEX de poursuivre ses activités et passer à la phase de l’exploitation le plus rapidement possible. Outre la coopération aux domaines de la santé et de la formation, il est également question d’approfondir les consultations sur les questions du pétrole et de l’énergie, notamment le projet de Gazoduc transsaharien, lors de la prochaine visite du ministre algérien de l’énergie et des mines au Niger d’ici la fin du mois de septembre.

Il faut rappeler qu’à la veille de cette réunion de travail, le chef de la diplomatie algérienne a eu un entretien avec le Président de la République SEM Mohamed Bazoum. Entretien au cours duquel  un large tour d’horizon a été fait sur les questions d’intérêts communs entre les deux pays.

Koami Agbetiafa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR