Le Président de la République, Mohamed Bazoum était aujourd’hui à Dan Kano et Guidan Roumdji, poursuivant sa visite qu’il a entamé depuis hier dans la région de Maradi. Le chef de l’Etat s’est adressé aux populations sur la situation sécuritaire à Dan Kano à l’occasion d’un meeting géant organisé à son honneur.

Comme hier à Gabi, le Président Bazoum a déroulé sa vision sur la sécurité et le développement de la région de Maradi. Le Président de la République a rappelé qu’il s’occupait de la gestion de la situation sécuritaire de la région depuis qu’il était ministre de l’intérieur.

Il a dit avoir pris, en son temps, des mesures même s’il reste encore beaucoup à faire pour la maîtrise totale de la situation. C’est pourquoi il est venu s’enquérir davantage de la situation sur le terrain, a-t-il déclaré. « Je suis venu vous apporter le soutien de tout le Niger et vous rassurer que nous allons prendre à bras le corps la situation sécuritaire », a martelé le chef de l’Etat.

Ce soutien se traduira, selon le Président Bazoum, par l’augmentation des forces de défense et de sécurité sur le terrain pour la sécurité des personnes et de leurs biens. Et dans ce sens le Conseil régional de sécurité qu’il a présidé hier avec le gouverneur et les hauts gradés des forces de défense et de sécurité a pris des mesures appropriées pour mettre en déroute les forces obscures qui sèment la terreur sur les populations.

Auparavant, le maire de la commune urbaine de Tibiri-Gobir, Monsieur Sani Aboubacar avait souhaité, dans son allocution, la chaleureuse bienvenue au Président de la République et la délégation qui l’accompagne.

« Monsieur le Président, votre présence parmi nous à Dan Kano revêt sans doute un cachet véritablement particulier qu’est celui de la sécurité. C’est ainsi depuis 2019, notre commune fait face à des problèmes d’insécurité dans la bande Sud-Ouest ce en dépit des efforts inestimables déployés par l’Etat. Les attaques sont orchestrées par des bandits à bord des motos qui procèdent à des enlèvements des personnes avec de rançon, et à des vols des bétails », a déclaré le maire de Tibiri-Gobir.

Et le maire Sani Aboubacar de décrire les conséquences de l’insécurité sur sa commune : « Sur le plan éducatif, cette insécurité a occasionné un ralentissement des activités académiques. C ‘est ainsi que, 20 écoles primaires ont adopté une descente unique de 08H à 14H30, ce qui n’est pas sans conséquences sur les résultats scolaires. On dénombre environ 100 personnes enlevés, 3000 têtes de bétail voilée, on a enregistré hélas 32 pertes en vies humaines ».

Le maire de Tibiri-Gobir a relevé avec gratitude : « nos vaillantes forces de défense et de sécurité, à travers l’opération FARAOUTA BICHIA ont a enregistré beaucoup de victoires face à l’ennemi dont la récupération d’un nombre important de bétail, mais aussi la mise en déroute à plusieurs reprises de cet ennemi ».

Aussi, le renforcement du dispositif sécuritaire récemment entrepris va sans nul doute rassurer davantage la population sur l’intérêt que vous portez à l’endroit de la sécurité des personnes et de leurs biens gage d’un développement durable, s’est félicité Monsieur le maire s’adressant au Président Bazoum.

Au nom de la population de Tibiri-Gobir, le maire s’est réjoui de la dotation d’un certain nombre d’axes en infrastructures routières notamment l’axe Tibiri-Bassira et Tiadi-Dan Kano qui contribuera à renforcer et à rendre beaucoup plus fluides les échanges entre les différentes communautés.

Abdoul Aziz Moussa, envoyé spécial

Niger Inter

GRATUIT
VOIR