Du 9 au 13 aout, se tient à Maradi et à Dosso en simultané, un atelier de formation des journalistes des radios communautaires sur l’élaboration des messages statistiques. Financée par la Banque mondiale, cette initiative de l’Institut national de la statistique (INS) en collaboration avec le Réseau des journalistes pour le développement de la statistique (RJDSN) vise à renforcement les animateurs des radios communautaires à l’élaboration des messages sur la statistique.

L’atelier se tient conjointement à Dosso et à Maradi en raison des mesures barrières imposées par la Covid-19. Cet atelier regroupe environ une centaine de journalistes à Maradi et à Dosso venus des 8 régions du Niger.

A travers cette formation, l’INS vise également à outiller les animateurs des radios communautaires pour une forte sensibilisation des populations sur le Recensement général de la population en cours.

Dans son allocution d’ouverture de l’atelier, Melle Aicha Amadou Ousmane, Directrice de la communication de l’Institut national de la statistique a déclaré que : « Organisé en collaboration avec le Réseau des Journalistes pour le Développement de la Statistique au Niger, cet atelier a pour objectif de renforcer le partenariat entre l’INS et les médias communautaires pour la sensibilisation des populations quant à l’importance et l’utilité de la statistique ; en vue de contribuer à renforcer la qualité et  la fiabilité des données statistiques produites par l’INS ».

 L’INS a décidé d’établir une collaboration durable avec les Radios communautaires autour du cinquième Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH/2022). C’est pourquoi, selon Melle Aicha Amadou Ousmane  : « De par son caractère spécial, à savoir recueillir des données démographiques, sociales et économiques se rapportant, en un temps très court, à tous les habitants du pays, le RGP/H est une opération de grande envergure exigeant l’adhésion totale et la coopération, voire son appropriation par les populations et les communautés ».

C’est conscient de l’importance des radios communautaires que l’INS a décidé d’outiller leurs animateurs dans le cadre de sa nouvelle stratégie de communication et de diffusion.

« Les radios communautaires sont en effet un support médiatique situé au cœur de la communication sociale, qui s’adresse à des personnes ayant peu ou aucun accès aux médias nationaux ou régionaux. En tant qu’alternative aux médias publics et commerciaux, sans oublier les réseaux sociaux, elles se caractérisent par la participation des communautés qu’elles servent, ainsi que leur responsabilité vis-à-vis de celles-ci. Elles sont davantage axées sur les questions d’intérêt local et facilitent la création de plateformes de débat et de discussion », a dit en substance la Directrice de la communication de l’Institut national de la statistique.

Durant les cinq jours de l’atelier à Dosso et à Maradi, les participants seront outillés et renseignés sur l’importance et l’utilité de la statistique, le cinquième Recensement Général de la Population et de l’Habitat, la réalisation d’une émission radiophonique préenregistrée et des techniques d’enregistrement et de diffusion.

EMS

 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR