Maradi le 23 août 2021

Monsieur le Secrétaire Général du Gouvernorat de Maradi ;

Monsieur le Président du Réseau parlementaire nigérien sur les questions relatives aux Parlements des Jeunes et la Protection de l’Enfant ;

Mesdames et messieurs les députés nationaux ;

Monsieur le Président du Conseil Régional de Maradi ;

Monsieur le Maire, Président du Conseil de Ville de Maradi ;

Messieurs les Maires des Arrondissements communaux de Maradi ;

Honorable Sultan du  Gobir ;

Monsieur le représentant du Sultanat du Katsina ;

Mesdames et Messieurs les Directeurs régionaux ;

Messieurs les responsables des Forces de Défense et de Sécurité ;

Mademoiselle la Présidente du Parlement des Jeunes ;

Mesdemoiselles et messieurs les députés juniors ;

Messieurs les représentants de la société civile ;

Chers parents d’élèves ;

Distingués invités ;

Mesdames et messieurs en vos titres, grades et qualités respectifs.

Après la tenue de la session de 2014 ici même à Maradi, nous voilà par la grâce de Dieu, le tout puissant, le miséricordieux, de retour dans la Capitale du Katshina, pour votre dernière session au Parlement des jeunes après un mandat de deux (2) ans.

A cet égard, permettez-moi, avant tout propos, d’adresser les salutations et les remerciements de l’Assemblée Nationale et de Son Président, Monsieur Seini Oumarou, aux autorités administratives et coutumières de la région de Maradi et à la population du Katshina et du Gobir.

Votre session se tient à un moment où l’ensemble de notre pays est résolument tourné vers les travaux champêtres avec l’installation effective et satisfaisante de la saison hivernale sur toute l’étendue de notre territoire.

Cependant, comme vous le savez, cette année encore, les  pluies diluviennes qui s’abattent sur certaines localités de notre pays causent des dégâts importants et font de nombreuses victimes.

A cette occasion, au nom de la représentation nationale, je vous demande de dire une Fatiha pour le repos de l’âme de tous ceux qui ont perdu leur vie et notre compassion aux sinistrés. Merci.

Mesdemoiselles et Messieurs les députés juniors , l’avènement de la pluie est la plus importante occasion où les bras valides s’adonnent aux travaux champêtres, c’est-à-dire semer, labourer et récolter pour se nourrir et générer des revenus. Je vous exhorte donc à saisir l’occasion que vous offrent les grandes vacances pour assister vos chers parents dans les travaux champêtres afin de contribuer significativement à l’autosuffisance alimentaire qui occupe une place de choix dans le programme de la renaissance acte III du Président de la  République , chef de l’Etat, Son Excellence Mohamed Bazoum.

Mesdames et messieurs,

Chers députés juniors,

Distingués invités,

Comme vous le savez, notre pays fait face, depuis plus de huit (8) ans aux menaces de groupes armés terroristes durant lesquelles plusieurs de nos concitoyens ont perdu leur vie.

Ces derniers temps, les forces du mal, ayant perdu l’avantage face à nos Forces de Défense et de Sécurité, s’en prennent aux paisibles citoyens qu’ils trouvent et tuent dans leurs villages ou dans leurs champs.

C’est pour mieux assurer la sécurité des populations que le gouvernement a pris diverses mesures dont l’instauration de l’état d’urgence et l’intensification de la présence militaire dans les zones concernées.

Par leur patriotisme, leur combativité et leur engagement, nos vaillantes Forces de Défenses et de Sécurité tiennent en échec et repoussent au-delà de nos frontières les bandits qui tentent vaille que vaille de déstabiliser notre pays.

Cette lutte implacable contre les terroristes, nous ne la menons pas seuls. C’est l’ensemble des 5 pays du G5 Sahel et le Nigeria qui mutualisent leurs moyen tant dans le lit de lac Tchad à l’Est que dans la zone de trois frontières à l’ouest.

Cette lutte qui se déroule sous la forme asymétrique sera longue, mais la victoire est certaine.

Je saisis cette occasion pour présenter mes condoléances et ma compassion à toutes les victimes du terrorisme et vous  demander de prononcer une prière pour tous ceux qui nous ont quitté.

(Fatiha)

Mesdames et messieurs,

Chers députés juniors,

Distingués invités,

S’agissant de la lutte contre l’insécurité et le banditisme qui sévissent aux frontières sud de notre région, je voudrais remercier et encourager les autorités administratives et coutumières de la Région de Maradi, avec à leur tête le Gouverneur Zakari Oumarou, qui prennent des initiatives audacieuses pour soutenir et accompagner l’opération « Farawta Bishia » avec des succès éclatants.

Je voudrais également rendre hommage aux populations de cette région qui font preuve d’une résilience extraordinaire et lancé un appel à leur endroit pour une franche collaboration avec les forces de Défense et de Sécurité pour dénoncer tout individu suspect ou tout acte malveillant dont elles ont connaissance.

Chers députés Juniors,

Votre session se tient aussi à une période où beaucoup d’entre vous viennent de passer les examens de fin d’année scolaire. C’est pour moi l’occasion de présenter toutes mes félicitations à ceux qui ont obtenu des succès et encourager les autres.

Mesdemoiselles et messieurs les députés juniors,

Durant vos deux années de mandat, vous avez découvert l’univers du législatif et vous avez eu l’opportunité d’appréhender les réalités nationales et internationales à travers les différents thèmes qui vous ont été développés et des activités que vous avez menées.

Votre vie a été sans nul doute influencée par vos nouvelles charges de députés juniors qui ont certainement marqué vos comportements, vos attitudes et votre sens de responsabilité.

Vous avez assurément partagé avec vos familles, vos amis et votre entourage les enseignements que vous avez reçus tout au long de votre mandat et qui vous ont permis de maîtriser l’apprentissage de la démocratie dans une nation comme la nôtre où les acquis démocratiques restent à consolider.

Vous avez également eu à partager des valeurs primordiales à promouvoir pour le meilleur d’une nation telle que la lutte contre la corruption promue au rang de priorités par les autorités de la 7èmeRépublique.

Pour coller à l’actualité, Je vous exhorte donc, chers députés juniors, à vous inscrire dans l’excellence et bannir toute forme de tricherie aux examens car cette année encore la fraude aux examens a conduit certains d’entre vous à compromettre leur chance et leur avenir.

Cette dure épreuve à laquelle ceux qui croient au chemin de la facilité a conduit, doit vous servir de leçon : la tricherie ne forge pas l’homme de demain ; elle s’arrête en plein chemin avec celui qui l’emprunte comme moyen de réussite.

Vous devrez donc cultiver un esprit de travail et de combativité afin que vous soyiez les futurs cadres à même de relever les nombreux défis auxquels notre cher pays est confronté.

Ainsi, pendant et après votre mandat, vous vous évertuerez d’inculquer à vos camarades jeunes scolaires ou non que le travail, la démocratie et la bonne gouvernance sont des vertus incontournable pour l’instauration des conditions d’une vie meilleure du citoyen.

Durant votre mandat, vous avez été accompagnés par la représentation nationale qui n’a cessé, depuis l’instauration de votre parlement en 2002, de vous apporter l’appui nécessaire afin d’atteindre vos objectifs pour le rayonnement de la gouvernance démocratique au Niger.

Mesdames et messieurs,

Chers députés juniors,

Vous auriez au cours de la présente session à faire non seulement le bilan des activités menées pendant l’intersession, mais également, le bilan des expériences vécues ainsi que la restitution des missions que certains d’entre vous ont effectuées tout au long de votre mandat.

Des thèmes divers et variés liés à la santé, à l’emploi, à la démocratie, aux droits de l’enfant, au civisme, et à la bonne gouvernance vous seront développés durant cette session.

A cet effet, je vous demande d’être assidus et de suivre avec un grand intérêt les éminents conférenciers venus pour la circonstance.

Au-delà de votre mandat et comme à l’accoutumée, l’Assemblée Nationale sera toujours disposée à accompagner vos projets.

Aussi, je me réjouis de la mise en place de l’Association des anciens députés juniors au sein de laquelle, j’en suis convaincu, vous aurez à capitaliser et à développer les expériences acquises au profit de notre pays.

Je vous invite donc à des réflexions soutenues afin de projeter vos actions dans la pérennité pour le bonheur de notre cher pays.

Sur ce, je souhaite plein succès à vos travaux et je vous remercie de votre aimable attention.

Niger Inter

GRATUIT
VOIR