Un atelier de lancement de l’actualisation des inventaires des biens et du recensement des personnes affectées par le Projet WAPP Dorsale nord au Niger s’est ouvert ce lundi 26 juillet 2021 à Niamey.

L’atelier d’une journée a une dimension d’actualisation mais également de renforcement des personnes affectées par le projet WAPP. « C’est un jalon important du projet que de lancer le processus d’actualisation des biens qui est un grosse attente des populations », a dit Mme Niambé Marie Chantal, Spécialiste en sauvegarde sociale du Projet WAPP Dorsale nord à l’ouverture de l’atelier.

A la fin, poursuit-elle, « les populations devront être rassurées qu’elles seront indemnisées, dédommagées pour toutes les pertes qui seront occasionnées dans le cadre de la mise en œuvre du projet ».

Le Projet WAPP est l’un des projets prioritaires du système d’échange d’énergie ouest africain. Ce projet vise l’interconnexion de quatre pays, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Niger et le Nigeria.

L’interconnexion vise la réalisation d’une ligne de haute tension qui va relier ces quatre pays. « Ça va partir du Nigeria (64km), traversera le Niger (420 km), le Burkina Faso (71 km) et le Bénin (12 km) », a expliqué Mme Niambé Marie Chantal.

 L’objectif du système d’Echange d’énergie électrique ouest africain (EEEOA) est d’établir un marché régional de l’énergie électrique en Afrique de l’ouest  grâce au développement judicieux et à la réalisation d’infrastructures essentielles permettant à tous les pays membres de la CEDEAO d’avoir accès à des ressources énergétiques économiquement attractives.

Sani Aboubacar

 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR