Le Comité exécutif national du PNDS-TARAYYA a rendu publique, le dimanche 11 juillet 2021, une déclaration, pour apprécier les 100 jours de gouvernance du président de la République, Mohamed Bazoum, à la magistrature suprême du Niger.

Il ne s’agit pas à travers cette déclaration de faire le bilan des réalisations des 100 jours de gouvernance de Mohamed Bazoum, mais de faire parler le slogan de son programme « Consolider pour avancer ». En fait, « des acquis de 10 ans de gouvernance du Président Issoufou sont là qu’il faut consolider et avancer », explique le CEN-PNDS-Tarayya.

En effet, les 100 jours sont  considérés comme une période de grâce pour un dirigeant pour prendre ses marques et élaborer ses stratégies. Ils ont été pour le président de la République, Mohamed Bazoum, pour le Gouvernement dirigé par Ouhoumoudou Mahamadou et pour les dirigeants du Parti, une période d’activités intenses.

Ainsi, analysant les réalisations des 100 premiers jours du président de la République sur le plan sécuritaire, le Comité exécutif national du PNDS-Tarayya (CEN) « a salué les succès de plus en plus importants engrangés par nos forces de défense et de sécurité ». Ce succès, poursuit la déclaration, « a permis le retour progressif des populations déplacées, notamment à Diffa et Tillabéri ». Toutefois, le CEN-PNDS a déploré « les pertes en vies humaines du côté amis ».

Dans le secteur de l’éducation, la déclaration note avec satisfaction, des rencontres « de haut niveau tenues avec les acteurs et partenaires du secteur », mais aussi« la construction et l’équipement de 2 centres de regroupement des élèves du primaire en zone nomade à Diffa et Zinder, la finition de 2 internats pour filles à Tahoua et Zinder, ainsi que la poursuite du processus d’évaluation des enseignants ».

Il s’agit, à travers ces actions, de définir un programme d’accompagnement pour améliorer la qualité et la gouvernance de l’enseignement. « Au-delà du secteur de l’éducation, c’est un large dialogue social qui est ouvert pour s’assurer de la participation et de l’inclusivité afin d’imprimer un nouvel élan pour la consolidation et la continuité du programme de renaissance, démarche que tous les acteurs ont saluée et encouragée », s’est réjoui le CEN-PNDS-Tarayya.

Dans le secteur de la santé, il s’est réjoui de l’accessibilité aux services et soins de santé continue dont l’amélioration s’est traduite, par l’opérationnalisation de l’Hôpital de référence de Maradi qui a bénéficié de l’arrivée de spécialistes cubains, du centre national de lutte contre le cancer mais aussi l’acquisition d’importantes doses de vaccins contre la COVID-19.

La déclaration s’est félicitée des quantités de semences et d’engrais déjà mises en place, du renouvellement et de l’installation, au cours de cette période de 100 jours des autorités locales, mais des dispositions prises pour renflouer les stocks de l’OPVN et de la Réserve Alimentaire Stratégique, afin de poursuivre les opérations de soutiens aux populations rurales, avec la distribution gratuite des vivres et la vente à prix modérés. Le CEN PNDS note par ailleurs des avancées faites au niveau de la maîtrise de l’eau, « avec la finalisation de la construction de 38 seuils d’épandage et l’aménagement de 600 ha pour la petite irrigation. »

Dans le domaine des infrastructures routières, lancées en fin 2020 – début 2021, elles sont en cours d’exécution, notamment la route loga-Doutchi, Doutchi – Bagaroua ; Dosso – Bella. « Il s’agit aussi d’avancer en travaillant à améliorer certaines insuffisances, tel dans le secteur minier, à travers l’assainissement et une meilleure gouvernance », souligné la déclaration. Laquelle relève a cet effet, «le démarrage prochain de l’exploitation de l’uranium par de nouvelles sociétés après la fermeture de la Cominak, le dynamisme observé et l’encadrement assuré dans la filière aurifère, le démarrage de la construction du pipeline export, l’adoption et la bonification du fonds de développement et d’inclusion financière, entre autres ». «L’accent mis sur la gouvernance des différents secteurs permet d’envisager de belles perspectives de croissance économique pour notre pays », indique la déclaration du CEN-PNDS-Tarraya.

Un début de mandat positif inquiétant l’opposition

Cependant, ce début de mandat positif inquiète l’opposition politique qui, « plongée dans une certaine torpeur a choisi de passer par une soudaine fièvre de communication qui s’est emparée de certains médias manifestement acquis à sa cause ainsi que par divers réseaux sociaux via diverses applications », constate le CEN-PNDS. « Cette fièvre consiste à comparer tous les faits et gestes du Président de la République SEM Mohamed Bazoum et la gouvernance passée de l’ancien Président SEM ISSOUFOU Mahamadou », ajoute-t-il.

Pourtant rappelle la déclaration, « l’opposition avait usé de tous les moyens pour déstabiliser le régime en particulier sous le deuxième mandat du président Issoufou Mahamadou par le biais des déclarations, dénigrements, propagations des fausses informations de bas étages, meetings, marches violentes, insurrections tentatives de coup d’état en lien avec certains militaires, etc…. » Pour le CEN du PNDS-Tarayya, « ces moments marquants, qui ont même endeuillé certaines familles, resteront pendant longtemps le triste palmarès d’une opposition aveuglée par la soif du pouvoir et ayant perdue toute éthique politique. »

Engagements à continuer les actions positive

Le CEN du PNDS-Tarayya a saisi l’occasion pour condamner « cette agressivité aveugle vis-à-vis du camarade Issoufou Mahamadou, tout comme il a eu à condamner la même agressivité dont le Président de la République Mohamed Bazoum a fait l’objet à travers les mêmes médias avant et pendant la dernière campagne électorale. »

Tout en dénonçant « les mensonges les plus éhontés distillés à l’endroit de l’un ou de l’autre de ces deux camarades », le CEN du PNDS-Tarayya appelle « les camarades militantes et militants ainsi que les sympathisantes et sympathisants à la vigilance et à la clairvoyance afin de faire échec et de tuer dans l’œuf cette énième entreprise de déstabilisation de notre Parti ». Il a par ailleurs engrangé «les uns et les autres à cultiver l’unité, la cohésion et le triomphe des idéaux de notre grand parti » avant d’encourager le «Président Mohamed Bazoum dans ses prises d’initiatives visant l’amélioration du dialogue social, l’unité nationale et a bonne gouvernance pour consolider les acquis et avancer vers l’émergence du Niger », conclue la déclaration.

AA

 

 

 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR