Ce vendredi 25 juin 2021, les obsèques de Mohamed Boucha ont eu lieu au palais présidentiel en présence du Président de la République, du Premier ministre, des membres du gouvernement et de plusieurs personnalités. A cette occasion, le Président de la République SEM Mohamed Bazoum, l’ a élevé à titre posthume, à la Dignité de Grand Officier dans l’Ordre national du Niger.

La mauvaise nouvelle est tombée ce jeudi 24 juin 2021. L’ancien ministre Mohamed Boucha n’est plus. Ce digne fils de la nation s’en est allé des suites d’une courte maladie.

De son vivant, sa perspicacité, sa dextérité mais aussi sa disponibilité et son humanisme auront sans nul doute laissé une tâche indélébile dans la mémoire collective. L’homme a marqué l’histoire politique du Niger.

Cette clairvoyance d’esprit lui a permis de gravir les échelons à travers un parcours académique remarquable. Du BEPC en 1981 dans sa région natale Agadez, en passant par le niveau supérieur de l’École Nationale de l’Administration (ENA) puis l’obtention du Master 2 en audit et contrôle de gestion à l’Université IFC de Ouagadougou au Burkina-Faso. C’est le même état d’esprit qui l’a animé tout au long de son parcours professionnel et qui l’a vu occuper plusieurs postes technique et politique dans le pays.

De 1987 à 2002, il avait exercé au sein de l’intendance militaire des FAN, les fonctions de comptable à la régie et formateur en administration et comptabilité, avant de s’installer à son propre compte à Agadez pour partager son expertise avec le secteur privé de la région, en créant un cabinet d’études comptables. C’est dans cette optique que son expertise a été sollicitée par l’organisme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) pour être confié la fonction de chef d’antenne du projet consolidation de la Paix, en vue de la réinsertion des ex-combattants dans l’Aïr et l’Azawak entre 2003 et 2007, avant de devenir coordonnateur régional de l’USAID à Agadez de 2012 à 2013.

Sur le plan politique, feu Mohamed Boucha a aussi marqué positivement ses passages au sein de l’appareil gouvernemental. C’est ainsi qu’il a occupé successivement de 2013 à 2020 les postes de Ministre délégué au budget, de Ministre délégué à l’agriculture et à l’élevage et dernièrement de Ministre de l’emploi, du travail et de la protection sociale.

Avant sa mort, celui-ci était depuis le 10 mai 2021 aux services du Président de la République SEM Mohamed Bazoum, en qualité de Conseiller Spécial à la présidence de la République.
L’illustre disparu laisse désormais derrière lui son épouse et ses trois enfants Anako, Mohamed et Binta.

Les obsèques officielles se sont déroulées ce vendredi matin 25 juin 2021, en présence des présidents des institutions de la République, des membres du gouvernement ainsi que d’autres personnalités politiques et diplomatiques.

En cette douloureuse circonstance, le groupe de presse multimédia Niger Inter présente ses condoléances les plus éplorées à la famille du défunt.

Koami Agbetiafa

 

 

 

 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR