Le Président de la République SEM Mohamed Bazoum a effectué ce jeudi 13 mai 2021, une visite de terrain sur le site de construction de la digue de Lamordé. L’objectif est de constater de visu l’état d’avancement des travaux de réhabilitation de cet édifice.

L’exécution de ces travaux s’inscrit dans le sillage des inondations qui, l’année dernière ont causé d’importants dommages à la population riveraine. En prélude à la nouvelle saison des pluies, cette visite du Président de la République sur le site de Lamordé, dans le 5è arrondissement communal de Niamey, donnera sans nul doute, un coup d’accélérateur pour la finition des travaux avant les premières pluies. Une digue de protection et des infrastructures d’aménagement hydro agricoles qui vont servir à prévenir d’éventuelles inondations et mettre la population riveraine à l’abri de dégâts collatéraux, comme ceux de l’année dernière.
Ces travaux de réhabilitation concernent en tout, neuf sites qui vont subir de colmatage des brèches, de rehaussement des niveaux bas, de l’élargissement de certaines des digues construites pour contrecarrer les eaux du fleuve Niger et ensuite le curage des drains bouchés.
Au finish l’exécution des travaux contribueront à limiter les dégâts de l’inondation sur les populations de Lamordé ainsi que sur la production hydro-agricoles, notamment du riz.
Il est connu de tous que les populations riveraines du fleuve, ont depuis plusieurs années, été victimes d’inondations liées à la saison pluvieuse, puis à la crue des eaux du fleuve Niger. D’où la pertinence de ces travaux qui doivent être exécutés dans les conditions de l’art. l’Office National des Aménagements Hydro-agricoles (ONAHA) qui est le maître d’ouvrage des travaux de réhabilitation sur le site de Lamordé, a l’impérieux devoir de veiller au respect du délai qui est de trois mois. Le Chef de l’État présent sur les lieux, a laissé des instructions sur les dispositions à prendre pour une meilleure exécution des travaux.
Au-delà de la protection que va procurer la réhabilitation de la digue sur le site de Lamordé ainsi que des aménagements hydro-agricoles programmés, c’est aussi un gage de sécurisation de la ville de Niamey qui n’est pas non plus épargnée des dégâts des inondations.
Près de 463 millions de francs CFA ont été injectées par le gouvernement nigérien dans ces travaux sur les neuf sites concernés totalisant environ 6 kilomètres.
Un montant global de 700 millions FCFA apprend-on, vont être injecté dans l’exécution de ces travaux d’urgence qui sont financés grâce au Mécanisme de Réponse Immédiate (MRI), par la Banque Mondiale. Le Niger ayant sollicité et obtenu auprès de l’institution de Breton Woods l’octroi de cette somme, pour porter assistance aux populations sinistrées de l’année dernière.
Il faut dire que l’enveloppe globale octroyée pour ce projet, par la BM s’élève à 21 milliards de francs CFA. Elle prend à la fois, en compte les travaux de réhabilitation d’infrastructures hydro-agricoles, de protection des populations riveraines et les travaux d’aménagements hydro-agricoles.

Koami Agbetiafa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR