Cette journée de formation initiée par la Fondation Merck, à l’endroit des hommes et femmes des médias du Niger et de l’Afrique, s’est déroulée par vidéoconférence le 29 avril dernier. Présidée par Dr Rasha Kelej, la Directrice exécutive de la fondation, cette rencontre se veut un échange sur le sujet de l’infertilité au sein du couple.

Plusieurs communications ont émaillé cette journée de formation des médias africains. Dans ses propos introductifs, Dr Rasha Kelej a tenu d’abord à remercier les participants pour l’intérêt que les uns et les autres accordent au sujet de l’infertilité. Étant un sujet complexe, l’infertilité requiert donc une approche participative aussi bien de l’homme que de la femme.

Ce phénomène doit interpeller chacun et tous, comme l’atteste le témoignage de cette jeune femme nommée Jacqueline Wendi, victime de la stigmatisation auprès de son mari.

Ensuite les journalistes ont eu droit à la communication de Dr Edem K. Hiadji président de Fertility Society of Ghana. Celui-ci a parlé de la prévention de l’infertilité. Si l’infertilité affecte aussi bien les hommes que les femmes, il n’y a pas de raison, selon le docteur de ne pas se référer aux spécialistes de l’infertilité  que sont les gynécologues.

Autre intervention qui a marqué cette rencontre virtuelle, c’est celle de  Dr Wanjiru Ndengwa du Kenya qui a  fait une communication sur la stratégie de gestion de l’infertilité dans le couple. L’accent est surtout mis sur l’implication du mari et de la femme à la recherche de la solution. Toutefois, si le problème s’est avéré sans issue pour les deux, Dr Wanjiru précise que ‹‹ être femme c’est plus qu’une mère et être mari, c’est plus qu’un père ››.

Tour à tour, Samuel Lukhanda du Zambie et Khadydiatou Sakho du Sénégal ont fait des communications sur le rôle des médias pour briser la stigmatisation et encourager l’autonomisation de la femme.

La consœur Patience Zirma du Zimbabwe a également invité les professionnels des médias à mettre en relief des productions pouvant encourager l’éducation de la femme et de la jeune fille.

Enfin, Jean-Luc Émile, rédacteur en chef et présentateur à la radio Plus et Télé Plus de l’Ile Maurice, a fait une communication sur le rôle de la radio pour atteindre les communautés au niveau local, sur les sujets de la santé, notamment de l’infertilité.

Par ailleurs, il faut rappeler que la 8è édition de la Merck Foundation Africa-Asia Luminary 2021, a été inaugurée le 27 avril dernier et a pris fin le 29 du même mois. Elle a été conjointement présidée par SEM Edgar Lungu, Président de la République de Zambie et Professeur Dr Frank Stangenberg-Haverkamp (Chairman of both Executive Board de Merck KGaA) et la Fondation Merck d’Allemagne.

Koami Agbetiafa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR