Le Ministère de la Défense a rendu public un communiqué dans lequel il fait état d’une attaque perpétrée par des terroristes lourdement armés à In-Toussa le mardi 4 mai 2021. In-Toussa est une localité située à une vingtaine de kilomètres au Nord-Ouest de Banibangou non loin de la frontière malienne. Selon le communiqué du Ministère de la Défense, c’est aux environs de 16 heures, qu’une position de’’ l’Opération Almahaou’’ dans le Nord Tillabéry a été attaquée « par des groupes terroristes lourdement armés et à bord de plusieurs motos ».

Les assaillants étaient à bord d’une centaine de motos comme le précisent des sources locales et de affrontements très violents les ont opposés aux soldats de ‘’l’Opération Almahaou’’ qui les ont rudement châtiés jusqu’à ce qu’ils battent en retraite vers le nord en direction du Mali d’où ils sont venus.

En effet, le communiqué du Ministère de la Défense Nationale indique qu’après de violents combats ayant permis de lui infliger de lourdes pertes, l’ennemi « a été contraint de se replier vers le nord en emportant plusieurs corps de terroristes abattus ».

A l’issue des combats, le « bilan provisoire est le suivant : 15 militaires décédés, 4 blessés et 3 véhicules détruits », du côté des soldats de ‘’l’Opération Almahaou’’.

Du côté des assaillants, le communiqué signale que plusieurs terroristes ont été neutralisés et un grand nombre de leur matériel a été détruit. Le Ministère de la Défense Nationale rassure, aussi, que « des opérations de ratissage se poursuivent dans la zone d’opération » afin de mettre hors d’état de nuire ces individus armés responsables de la désolation et du désastre en cours dans le Nord de la Région de Tillabéry, près de la frontière malienne.

Par ailleurs, au nom du Président de la République, Chef Suprême des Armées, il « adresse ses condoléances les plus attristées aux familles des disparus et souhaite un prompt rétablissement aux blessés ». Le Ministère de la Défense Nationale apporte, en outre, « ses encouragements et ses félicitations aux Forces de Défense et de Sécurité dans leur mission, de défense de l’intégrité territoriale ».

Pas plus tard que le 1er mai 2021, une embuscade tendue par des individus armés non identifiés a causé la mort de 16 Gardes Nationaux, fait 6 blessés et 1 porté disparu, entre Ekenewane et Intazey, deux localités du département de Tillia, dans le nord de la région de Tahoua, près de la frontière malienne.

Il faut aussi rappeler que, d’après un communiqué du Gouvernement rendu public le 2 mai 2021, les Forces Armées Nigériennes ont neutralisé, dans la nuit du 29 au 30 avril 2021, 24 présumés terroristes appartenant à des groupes qui planifiaient une attaque sur la localité de Banibangou le jour du marché hebdomadaire.

Tout a commencé quand, « le 28 avril 2021, sur la base des renseignements sûrs et concordants faisant état d’un regroupement de présumés terroristes au nord de Chinégodar en vue de projeter une attaque sur la localité de Banibangou, les Forces Armées Nigériennes ont très rapidement dépêché une unité d’appui dans la zone afin de contrer leurs plans ».

Le communiqué du Gouvernement ajoute qu’après « des échanges de coups de feu, 26 présumés terroristes ont été interpellés dont un blessé par balles qui a succombé à ses blessures » 24 heures plus tard.

Mais, « dans l’attente de leur transfert dans la ville de Banibangou, proche de Chinégodar, les détenus ont tenté de s’enfuir dans la nuit du 29 au 30 avril aux environs de 04h00 du matin et ont réussi à désarmer une sentinelle et à s’emparer de son arme ».

Ayant refusé d’obtempérer aux tirs de sommation, les soldats des FAN firent feu et touchèrent mortellement par balles 24 d’entre eux. Un seul parvint à s’échapper et prendre la fuite.

Bassirou Baki Edir 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR