A l’instar de plusieurs années antérieures, cette année, le jeûne du mois de Ramadan se déroule en pleine canicule. Pour autant, le jeûne, qui renferme des avantages énormes sur la santé humaine, présente en cette période de fortes chaleurs des conséquences sur la santé des personnes bien portantes mais aussi sur la santé des personnes sous traitements médicaux. Face à la canicule, les nutritionnistes prodiguent quelques conseils aux jeûneurs.

La pratique du jeûne en générale et celle du mois de Ramadan en particulier, présente des avantages certains pour la santé. Un jeûne thérapeutique est même prescrit par des médecins pour guérir certaines maladies et d’en prévenir d’autres. On retiendra parmi les avantages du jeûne du mois de Ramadan pour la santé la purification du corps des toxines, la régénération du corps et du sang et la réduction du poids.

Autre avantage du jeûne du mois de Ramadan sur le corps du jeûneur est la chute du taux de cholestérol dans le sang. Toute chose qui permet de réduire considérablement les risques d’accidents cardiovasculaires et cérébraux vasculaires. La pratique du jeûne prévient aussi l’apparition de l’hypertension artérielle. Des études prouvent qu’une privation d’eau de huit à dix heures « permet de reposer le système rénal et produit une légère déshydratation en concentrant les liquides, ce qui allège le travail du cœur et augmenterait la longévité.

Le jeûne qui s’observe de l’aube au coucher du soleil procure une stabilité morale et spirituelle en amenant le jeûneur à organiser ses journées différemment. Il se fait de nouvelles occupations, comme la lecture du Coran qui apaise le cœur et rétablit l’équilibre spirituel. Le jeûneur s’éloigne ainsi de tout ce qui pourrait le distraire ou mettre en cause l’intégrité de son jeûne. La tradition prophétique nous enseigne en effet que durant le mois de Ramadan, les démons sont enchainés et n’ont aucune emprise sur le musulman. Dès lors les mosquées sont pleines aux heures des prières. Ainsi, tout en permettant de retrouver son équilibre corporel, le jeûne du mois de Ramadan facilite les actes de dévotion. En somme, le jeûne du mois de Ramadan est un excellent moyen de maintenir son bien-être.

Le jeûne en période de canicule

Il reste que cette année, comme plusieurs années antérieures, le mois de Ramadan intervient en pleine canicule souvent accompagnée de coupures d’électricité qui n’arrangent pas véritablement la pratique de ce pilier de l’islam.  Au Niger, le mois d’avril est le mois le plus chaud au cours duquel la température peut grimper jusqu’à 45°C. Le jeûne combiné à la canicule en cette période s’avère ainsi très difficile, aussi bien pour les personnes bien portantes que celles soufrant d’une maladie chronique, comme l’hypertension, le diabète ou encore pour les personnes âgées.

Notons que le nom Ramadan est issu d’une racine sémitique signifiant « chaleur de l’été ». Seulement la religion musulmane n’exige pas à certaines catégories de personnes (personnes âgées, malades, femmes allaitantes ou enceintes) de jeûner, surtout si elles craignent pour leur santé. Dès lors, dérogation leur est faite. Ceux qui ont l’obligation de jeûner sont appelés à suivre les conseils des nutritionnistes, notamment à l’aube (suhur), durant la journée du jeûne et au moment de la rupture.

Quelques conseils des nutritionnistes

Pour bien démarrer la journée du jeûne, il est recommandé de prendre les fruits et les légumes « parce qu’ils contiennent beaucoup de vitamines ». Les nutritionnistes préconisent d’abord les céréales en ce sens qu’elles contiennent des sucres complexes. Autrement dit « des sucres lents qui se libèrent petit à petit au cours de la journée. Ces aliments sont à prioriser contrairement à ceux qui contiennent des sucres rapides comme les pâtisseries. Ensuite des aliments qui contiennent beaucoup d’eau dans la mesure où pendant le jeûne, l’organisme a besoin « d’une petite réserve en eau ». Ces aliments peuvent être d’origine animale ou végétale. Toutefois les nutritionnistes préconisent les aliments d’origine végétale comme les pastèques, les avocats « qui contiennent les bonnes graisses et aussi les dates qui contiennent les sucres rapides ». S’ajoutent également les produits laitiers (lait, beurres, fromage).

La période de jeûne coïncide cette année avec la forte chaleur, il est recommandé aux jeûneurs de boire beaucoup d’eau à l’aube comme à la rupture. Comme boisson, les nutritionnistes conseillent les jus de fruit naturels.

A la rupture, l’eau, les dattes, les pastèques sont conseillées. Ces aliments contiennent des sucres rapides. Mais aussi le groupe de protéines comme le poisson, le pigeon, la dinde. S’ajoutent également les dérivés des produits laitiers comme le beurre et le fromage « mais avec modération », conseillent les nutritionnistes.

Il est déconseillé à la rupture les boissons énergisantes, à savoir les aliments trop sucrés comme les sodas et des aliments trop salés.

 En outre, il est nécessaire d’éviter des efforts physiques. Les spécialistes de la recommandent d’éviter « certaines mauvaises graisses comme la viande rouge qui contient du mauvais cholestérol ».

Almoustapha Aboubcar

Niger Inter

GRATUIT
VOIR