Éthique et déontologie : Des utilisateurs de réseaux sociaux outillés sur les techniques journalistiques

L’Association des Blogueurs pour une citoyenneté Active (ABCA) a initié du 30 au 31 mars 2021, deux jours d’atelier à l’intention des activistes de la société civile, des cadres des ministères, des journalistes ainsi que des activistes maîtrisant le secteur des médias sociaux et des blogueurs. Il a été question de la validation du module de formation sur les techniques de diffusion de l’information sur les médias sociaux basées sur l’éthique et la déontologie journalistique.

L’objectif étant d’assainir beaucoup plus le milieu des médias sociaux au Niger, atténuer le nombre d’interpellation au regard de la rentrée en vigueur le 25 juin 2019, de la loi n°0267 portant sur la lutte contre la cybercriminalité, promouvoir l’engagement des femmes et des jeunes sur les médias sociaux dans une dynamique plus professionnelle et puis amener les usagers des médias sociaux à s’approprier les règles de base sur la collecte, le traitement et la diffusion de l’information.

Madame Samira Sabou qui est la présidente de l’Association, a dans ses interventions, reconnu que les blogueurs appartiennent à un corps de métier qui n’est régi par aucun texte réglementaire au Niger. D’où justement la nécessité d’assainir le milieu en se basant sur l’éthique et la déontologie journalistique.

La communication de M. Djibril Saidou, consultant sur les techniques journalistiques, a permis aux participants de mieux appréhender le module en question, un document d’une quarantaine de pages. Les blogueurs font de « l’activisme numérique », a-t-il expliqué. M. Djibril Saidou désigne « l’activisme numérique » par tout citoyen qui s’adonne à cette forme d’expression, utilisant l’espace virtuel comme terrain d’information, de débats, de formulation, de dénonciation, etc.

Le blogueur est donc, à ce point un générateur de news. A ce titre, pour maintenir son statut d’influenceur, de lanceur d’alerte et d’acteurs du débat citoyen et public, le blogueur, a, comme l’a rappelé le communicateur, le devoir de « conserver des relations respectueuses vis-à-vis de l’intérêt général, des valeurs d’éthique ». En somme, ceux-ci se doivent de préserver la paix sociale, chère à tous.

Ainsi, à défaut d’un texte réglementaire, régissant spécifiquement le secteur des médias sociaux, à l’instar des blogs, la loi n°0267 portant sur la cybercriminalité s’applique ipso facto aux utilisateurs des médias sociaux. Cette loi qui se définit comme « l’ensemble des infractions pénales qui se commettent au moyen ou sur un réseau de télécommunication ou système d’information ».

Le module dont la validation a fait l’objet de ces deux jours d’atelier, est élaboré par l’Association des Blogueurs pour une Citoyenneté Active, grâce au soutien financier de l’ONG Oxfam.

L’ABCA qui est une association de droit nigérien sous l’autorisation n°00000037P/DSN/NY du 17 janvier 2019. Elle a pour but, entre autres d’éduquer et d’informer la population sur les principes et valeurs d’une citoyenneté active, de contribuer au renforcement des connaissances en matière de droits et devoirs des populations et l’autonomisation de la femme.

Koami Agbetiafa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR