C’est une nouvelle attaque meurtrière qui a occasionné la mort de plusieurs civils du village Gaygorou, ce samedi 17 avril, dans la région de Tillabery. Des hommes armés à moto ont froidement abattus au moins 19 villageois.

Selon un responsable de la municipalité de Dessa ( commune dans laquelle se trouve Gaygorou), contacté par les confrères de l’AFP (Agence France Presse), ‹‹ les bandits ont trouvé des gens au cimetière où ils étaient partis pour un enterrement et ils massacré sur place 9 personnes ››. Ensuite les mêmes assaillants, selon la même source ‹‹ sont entrés dans le village et ont tiré sur toute personne qu’ils apercevaient ››.
Le bilan fait état de 19 villageois morts, tous des civils et ‹‹ deux blessés lors cette attaque de Gaygorou par des hommes armés venu à moto ››, a t-on appris.
Une escalade de violences sur fond d’insécurité à laquelle sont confrontées les populations civiles dans la zone dite ‹‹ zone des trois frontières ››, regroupant le Burkina-Faso, le Mali et le Niger.
La région de Tillabery, proche de la frontière malienne subit régulièrement des attaques terroristes, menées par des groupes jihadistes souvent affiliés à l’État islamique ou encore d’autres groupuscules d’extrémisme violent.
Il s’agit généralement d’attaques surprises, menées la plupart des cas par des hommes à moto, prenant ainsi les populations au dépourvu. Dans une zone en proie à l’insécurité, une fois que des attaques du genre sont perpétrées contre de paisibles citoyens dans la partie nigérienne, il est aisé à ces bandits de grand chemin, de trouver refuge à l’autre côté de la frontière, au Mali notamment.
Depuis le début de cette année, le Niger a subi plusieurs attaques dans les deux principaux foyers d’insécurité, savoir Diffa dans le Sud-est du pays et Tillabery dans l’ouest du pays, où Boko Haram et l’État islamique du Sahel sévissent contre les populations civiles.
En mars dernier, par exemple, l’on a enregistré des attaques contre trois villages que sont Koira Zéno, Zibane Koira – Tégui et Gadabo à Anzourou commune voisine de Dessa, toujours dans la région de Tillabery. Des attaques qui laissent des populations à la fois terrorisées et endeuillées.
Vivement que les nouvelles autorités nigériennes s’activent davantage dans la sécurisation des populations sur toute l’étendue du territoire national.

Koami Agbetiafa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR