Le vendredi 12 mars prochain, une bonne partie des projecteurs de l’actualité sportive du monde entier seront orientés vers Rabat, au Maroc, où se tiendra le tant attendu Congrès électif de la Confédération africaine du football (CAF). Ce jour-là, l’on saura qui des quatre candidats déclarés succèdera au Malgache Ahmad Ahmad, qui ne se représentera pas. Il s’agit de : Patrice Motsepé (Afrique du Sud), Jacques Anoma (Côte-d’Ivoire), Me Augustin Senghor (Sénégal) et Ahmad Yahya (Mauritanie).

Outre la présidence en vue, les délégués des fédérations des 54 pays du continent auront à renouveler aussi le Comité exécutif de la CAF. Et, pour la 1ère fois, dans l’histoire, un Nigérien serait en passe de figurer, dès ce 12 mars 2021, dans ce cercle très fermé de l’instance du football africain. Il s’agit du colonel-major Djibrilla Hima Hamidou dit Pelé, qui est candidat au poste de « membre » du Comité exécutif de la CAF. Il aura comme adversaire le Ghanéen Kurt Okrako. Et pour un coup d’essai, ça sera certainement un coup de maitre pour le Président de la Fédération nigérienne de football. Et, si le colonel-major Pelé arrive à être élu, ça sera une victoire de plus pour le Niger et pour les autorités de la 7ème République, qui croient dur comme fer à ses chances réelles.

Soutien des autorités

Et c’est pour davantage rassurer l’ensemble de l’opinion nationale et surtout internationale que le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE Brigi Rafini, s’est rendu, le samedi 27 février dernier, au Centre technique national de la FENIFOOT, sis à la Francophonie, pour réaffirmer au candidat Pelé et au bureau exécutif de la FENIFOOT le soutien ferme et indéfectible des autorités de la 7ème République, au premier rang desquelles figure le Président de la République Issoufou Mahamadou. « Nous sommes très solidaires de cette candidature du colonel-major Djibrilla Hima Hamidou dit Pelé. Nous l’appuyons très fortement. Je crois que c’est le mérite qui va payer, mais pas notre soutien qui sera déterminant. C’est le mérite du candidat. Le Gouvernement a le devoir de le soutenir. Nous n’avons aucun doute que ça sera avec succès que le Président de la FENIFOOT va candidater et réussir, Incha-Allah, le 12 mars prochain », a affirmé à la presse le Premier ministre, Brigi Rafini.

De son côté, le candidat Pelé a tenu à remercier, du fond du cœur, le Premier ministre pour tout son accompagnement et l’appui financier qu’il lui apporté pour aller battre campagne dans plusieurs pays du continent. « Avec cette reconnaissance des autorités nigériennes, cela m’a rendu fier. Je ferai tout pour honorer mon pays, le Niger, et ferai en sorte que le Niger soit plus visible. Le Premier ministre a reconnu tout le travail que je fais, il n’y a plus réconfortant que ça » a rétorqué le candidat. En marge de ce déplacement, le Premier ministre, accompagné du Secrétaire général du ministère des Sports, Laoualy Abdou et du Président de la FENIFOOT, a visité les différentes installations du Centre technique, signale-t-on.

Un peu plutôt dans la matinée du samedi, c’est au Bureau exécutif de la FENIFOOT, par la voix de son vice-président, Amadou Hadari, et de son Secrétaire général, Silimane Mohamed Ganoua, de confirmer, officiellement, cette candidature du colonel-major, à travers une conférence de presse, en présence de la Directrice du sport de haut niveau, au ministère des Sports, Madame Issaka Aissata. Selon toute vraisemblance, le colonel-major a toutes les faveurs des pronostics pour être le tout premier Nigérien à accéder à un poste à la CAF.

Ousmane Keita

Niger Inter

GRATUIT
VOIR