Le troisième pont sur le fleuve Niger à Niamey ou Pont Général Seyni Kountché a été inauguré ce jeudi, 18 février 2021 par le Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, au cours d’une cérémonie haute en couleur. C’était en présence du Premier Ministre, Brigi Rafini, des Présidents des Institutions de la République, des Députés Nationaux, des membres du Gouvernement, des diplomates et représentants des organisations sous régionales et internationales.

Le pont en question est un ouvrage long de 3 km 700 subdivisés en un pont principal de 928 m, un second de 126 m et des voies d’accès de 2553 m. Il sert de jonction entre le Boulevard Tanimoun, la route de Torodi et celle menant à Namaro. Il s’étire du quartier Goudel, à la Rive Gauche, au village de Kourtéré, à la Rive Droite, en passant par l’île de Néni Goungou.

Il a été financé à hauteur de 44.830.000.000 Francs Cfa par la République Populaire de Chine et 5.496.000.000 F Cfa par l’Etat du Niger. Ce qui donne un coût global de 50.326.000.000 Francs Cfa. « Je suis très heureux d’avoir procédé ce matin à l’inauguration du 3ème pont de la ville de Niamey dénommé Pont Général Seyni Kountché », s’est réjoui le Président Issoufou après qu’il ait coupé le ruban et dévoilé la plaque symbolisant l’inauguration officielle du pont.

Selon le Président de la République qui s’adressait à la presse juste après avoir accompli ce geste fatidique, « ce pont rend hommage à un homme célèbre, un grand chef militaire, un grand Chef d’Etat qui a marqué l’histoire du Niger ».

Il a souligné avoir voulu célébrer, en réalisant cette infrastructure, la mémoire du Général Seyni Kountché en même temps qu’il voudrait, aussi, « que ce pont soit le symbole de notre unité ».

D’après le Président Issoufou, les nigériens ont toujours été un peuple soudé et « le Général Seyni Kountché s’est battu pour l’unité de ce peuple et je voudrais que ce pont qui porte son nom soit le symbole de notre unité. Le Niger est un pays un et indivisible. Je lance donc un appel à tous les nigériens en cette veille d’élection pour qu’ils ne perdent jamais de vu cela. Pour qu’ils ne perdent jamais de vu l’importance de cet acquis du peuple nigérien ».

Il a, par ailleurs, adressé des remerciements et toute la reconnaissance du peuple nigérien à l’égard de la Chine, un partenaire privilégié de notre pays. En effet, avec le Pont Général Seyni Kountché, c’est le deuxième pont qu’elle construit au Niger en l’espace de 10 ans. Elle a, à son actif, aussi, la construction de plusieurs échangeurs à Niamey comme celui du Rond Point des Martyres et du Boulevard Mali Béro.

Pour le Chef de l’Etat, la République Populaire de Chine entretient avec le Niger une coopération très dynamique qui rentre dans le cadre des priorités du Gouvernement, priorités qui correspondent aux besoins vitaux des nigériens.

Terminant son propos, le président Issoufou a demandé à l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine de transmettre ses remerciements et toute son amitié au Président Xi Jinping et au Peuple chinois.

Rappelons que c’est l’entreprise China Harbour Engineering Company qui s’est chargée de la construction du Pont Général Seyni Kountché. Créée en 1980, elle est l’une des toutes premières entreprises chinoises à s’engager dans des projets d’ingénierie internationaux.

La Henan Gojian Project Management CO.LTD, une autre entreprise chinoise, s’est chargée, quant à elle, du contrôle et de la surveillance des travaux.

D’après les explications des ingénieurs, le Pont Génjéral Seyni Kountché durera 100 ans.

La construction de ce 3ème pont sur le fleuve Niger à Niamey représente une autre promesse tenue par le Président de la République. Son nom de bâtisseur est un mérite. Juste après l’inauguration de cet important ouvrage, il ira à Tahoua, le lendemain 19 de ce mois, inaugurer un autre joyau, celui du marché central de la ville. Hier, le 17, il était à Tanout où il a lancé les travaux de construction de la route Tanout-Teguidit, longue de 226 km.

Bassirou Baki Edir

Niger Inter

GRATUIT
VOIR