Environ 7,5 millions de nigériens, détenteurs de leurs cartes d’électeurs, se sont rendus aux urnes ce dimanche 21 février 2021 pour le deuxième tour de la présidentielle. Un jour jour spécial pour le Niger qui connaîtra pour la première fois de son histoire une alternance.

Le coup d’envoi des opérations de vote a été donné par le président sortant, Issoufou Mahamadou, au bureau de vote officiel à l’Hôtel de ville de Niamey. « Un grand j’y » pour le Niger, a déclaré le président de la République. «L’alternance pacifique qui a manqué au Niger depuis des décennies va se réaliser », a expliqué Issoufou Mahamadou.

Depuis l’avènement de la démocratie au Niger en 1993, c’est la première fois que le pays va connaître une alternance où un président démocratiquement élu passera le témoin à un autre par la voie des urnes. « Je suis fier d’être le premier président démocratiquement élu de notre histoire à pouvoir passer le relais à un autre président démocratiquement élu », s’est-il réjoui.

« C’est un évènement majeur dans la vie politique de notre pays », a-t-il ajouté. Grâce à la maturité politique des nigériens, « le Niger est classé en bonne place dans le concert des pays démocratiques », s’est-il félicité avant de féliciter la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour « l’excellent travail » jusque-là abattu.

Les nigériens choisiront entre Mohamed Bazoum, arrivé en tête du premier tour de la présidentielle de décembre 2020. Il est soutenu par 95 partis politiques dont le MNSD-Nassara et le MPR-Jamhuriya, respectivement arrivé troisième et quatrième au premier tour. Et Mahamane Ousmane, arrivé deuxième. Il est soutenu par Hama Amadou et plusieurs partis politiques dont celui de l’ancien général de l’armée nigérienne, Salou Djibo et le MPN de Ibrahim Yacoubou arrivé en cinquième position au premier tour.

Dans l’ensemble, le vote s’est déroulé dans le calme. Toutefois, la CENI a indiqué dans un communiqué, la circulation « des faux bulletins de vote » dont un exemplaire lui est parvenu.

La CENI dispose de cinq jours pour proclamer les résultats globaux provisoires de l’élection présidentielle.

Almoustapha Aboubacar

Niger Inter

GRATUIT
VOIR