Conformément aux dispositions du Code électoral (Article 10), la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a proclamé, ce jour, 2 janvier 2021, les résultats globaux partiels du double scrutin (présidentielle 1er tour, couplée aux législatives) du 27 décembre 2020.

Sans surprise, c’est le Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS-Tarayya) qui se place largement en tête de toutes les formations politiques ayant participé aux différentes élections générales de 2020.

Selon lesdits résultats, aux élections législatives du 27 décembre dernier, le PNDS-Tarayya à lui seul, remporte 80 sièges à l’Assemblée nationale, sans compter les sièges de la 9ème région du Niger qu’est la diaspora où le vote n’a pas eu lieu du fait de la pandémie de la COVID-19.

Pour le scrutin présidentiel, c’est le candidat du PNDS-Tarayya qui est arrivé en tête des 29 autres candidats  ayant concouru au fauteuil présidentiel. Bazoum Mohamed a ainsi recueilli « 1 879 543 suffrages exprimés valables, soit 39,33% », très largement devant son poursuivant Mahamane Ousmane avec un écart d’environ 23% de suffrages.

Des résultats qui témoignent sans ambages de la percée fulgurante du PNDS-Tarayya sur l’échiquier politique nigérien. Cette fulgurante avancée du PNDS-Tarayya et de son candidat à la présidentielle, Bazoum Mohamed dans toutes les contrées du Niger,  s’explique par les résultats assez probants des multiples réalisations effectuées dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de la renaissance du président Issoufou Mahamadou.

Un programme réaliste, reconnu par tous les nigériens, même ceux qui ont de la sympathie pour l’opposition politique qui a passé tout le clair de son temps à se chamailler sur des futilités que de travailler dans le sens de soigner son image et gagner la confiance d’un plus grand nombre de nigériens.

Aujourd’hui, les résultats sont là, indiscutables et prouvent si besoin est, que la renaissance a véritablement travaillé pour le développement du Niger et de son peuple.  D’ailleurs, c’est conscient de l’ampleur et de l’importance des réalisations faites au profit du peuple nigérien et la soif de ce dernier à voir cette gouvernance se poursuivre dans l’intérêt du Niger, que le candidat du PNDS-Tarayya à la présidentielle de 2020-2021, Bazoum Mohamed, a élaboré et placé son programme de gouvernance pour les 5 prochaines années à la tête du Niger sous le thème : « Consolider et avancer ». Un choix raisonné et judicieux qui permettra sans nul doute au Niger de poursuivre inexorablement sa marche vers le développement.

Oumar Issoufa  

Niger Inter

GRATUIT
VOIR