C’était en présence de plusieurs personnalités civiles et militaires que s’est déroulée, à la base 101 de l’Armée de l’Air Nigérienne, la cérémonie d’arrivée du C-130 en terre nigérienne ce 4 janvier 2021. Son retour au pays a été le fruit d’une coopération étroite entre les USA et le Niger. Il était en réparation aux Etats-Unis depuis 2015 où un travail ardu a été accompli afin qu’il soit opérationnel à 100%.

Plus de 30 millions de dollars ont été fournis dans ce cadre par le pays de l’Oncle Sam « en formation, pièces de rechange, équipement de soutien, carburant, publications et manuels, et une équipe de maintenance technique à plein temps », a expliqué l’Ambassadeur US au Niger, Mr Eric P. Whitaker dans le discours qu’il a prononcé à l’occasion de cette cérémonie.

Celle-ci s’est tenue dans un contexte de deuil suite au massacre d’une centaine de personnes à Tchombangou et Zaroumadarèye, deux localités proches de la frontière malienne dans le département de Ouallam.

L’Ambassadeur américaine a, d’ailleurs, commencé son allocution en adressant ses sincères condoléances  aux victimes et aux membres de leurs familles. Il a indiqué dans ce cadre que « ces attaques lâches doivent cesser. Il n’y a pas de place dans le monde moderne pour la violence contre des innocents. Les États-Unis condamnent de la manière la plus forte ces attaques terroristes et toutes les autres formes de violence. Nous restons attachés aux forces armées du Niger et à nos alliés dans l’éradication de ces extrémistes violents et de leur idéologie impie ».

Abordant l’objet de la cérémonie, il a exprimé toute sa joie « d’être ici pour le retour à la maison du magnifique avion derrière moi, le premier C-130 du Niger! Cette occasion mémorable témoigne du partenariat de longue date et durable entre nos deux grandes nations ».

Il a en outre expliqué que le retour de l’hercule C-130 « est un programme conjoint des États-Unis et du Niger. Nos équipes ont travaillé main dans la main pour ramener cet avion au Niger et s’assurer qu’il est prêt à 100% à soutenir vos opérations ».

Le diplomate américain a, en plus, adressé ses « sincères félicitations pour les récentes élections présidentielles et législatives pacifiques et démocratiques. Ils contribuent à ouvrir la voie à la première transition pacifique et démocratique du pouvoir dans l’histoire du Niger. Cela renforcera votre position de modèle pour la région »

Autre intervention notable ayant marqué la cérémonie de l’arrivée du C-130 à la Base Aérienne 101 de Niamey, c’est celle de Madame la Secrétaire Américaine de l’armée de l’air, l’honorable Barbara Barrett. D’après cette dernière, « il y a 60 ans, les États-Unis ont établi des relations diplomatiques avec le Niger. Dans les années qui ont suivi, les forces américaines et nigériennes se sont unies pour faire progresser la sécurité et la confiance mutuelles. Nous respectons le leadership du Niger dans la lutte contre le terrorisme géostratégique et le maintien de la paix régional. Nous apprécions profondément les nombreuses façons dont nos nations travaillent ensemble. Et, le département de l’armée de l’air reste engagé à renforcer les relations entre les États-Unis et le Niger ».

L’honorable Barbara Barrett a aussi indiqué que l’engagement commun entre le Niger et les Etats-Unis  est démontré dans la coopération bilatérale récente. En effet, les conseillers aériens des États-Unis ont, « premièrement, formé des membres des Forces Armées Nigériennes pour améliorer leur compétence tactique de combat et leur sensibilisation aux munitions explosives. Deuxièmement, nous avons élargi ensemble les capacités régionales de réponse aux traumatismes en restaurant des véhicules de soutien médical d’urgence à Agadez. Troisièmement, en nous appuyant sur des valeurs partagées, nous avons avancé dans l’engagement en faveur des femmes, de la paix et la sécurité à travers les Forces Armées Nigériennes. Aujourd’hui, nous célébrons l’importance stratégique et logistique que cet avion représente pour l’Armée de l’Air Nigérienne ».

Dans le cadre de cette coopération autour du C-130, les Etats-Unis ont, aussi, fourni 17 millions de dollars pour la construction des infrastructures essentielles comme le hangar du mythique avion à la base 201 d’Agadez, l’entrepôt des pièces détachées au niveau de la 101. Ils ont formé 16 pilotes nigériens, 19 mécaniciens, 6 chefs d’équipage, 5 arrimeurs et 1 mécanicien de bord.Un nouveau hangar sera construit à la base aérienne 101 afin d’accueillir un autre C-130 que notre pays a acheté dans le cadre du Programme d’Articles de Défense Excédentaires des États-Unis.

Bassirou Baki Edir

.

Niger Inter

GRATUIT
VOIR