Hier, face à la presse, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) , Me Issaka Souna en compagnie de ses collaborateurs a fait le point sur les préparatifs des élections générales du dimanche 27 décembre 2020. Ci-dessus l’état des lieux du déroulement du processus électoral brossé par la CENI.

Des opérations électorales :

Le processus électoral est sous contrôle. Les bulletins de vote pour les législatives et présidentielle ont été confectionnés avec la participation active des partis politiques et déployés vers les communes d’où ils seront acheminés vers les 25978 Bureaux de vote : Les représentants des partis politiques de la majorité, de l’opposition et des non affiliés au présidentielle 1er tour ont tous été désignés et sont à la Commission électorale nationale indépendante pour participer à l’organisation des élections générales.

Les différents présidents des commissions électorales sont à leurs postes au niveau des régions, des départements et communes. Les décisions notamment les arrêtés relatifs à l’encadrement et au balisage des scrutins ont été adoptés et diffusés sur tous les supports de communication. Les accréditations pour les observateurs nationaux et internationaux pour ceux qui en ont fait la demande, ont été confectionnées et attribuées, au total 6873 observateurs ont été accrédités.

Les kits sanitaires pour lutter contre la propagation de la pandémie de covid-19 ont été acquis et mis à la disposition de la CENI par le PNUD et l’OMS qui sont venus en appui  pour  compléter les kits de matériels et documents électoraux en vue d’assurer une meilleure protection des électeurs , agents en charge de la préparation, de l’organisation et  la supervision des élections, des observateurs ainsi que toutes les personnes impliquées directement ou indirectement dans la tenue des scrutins.

La CENI remercie particulièrement le gouvernement du Niger pour son appui constant et aussi les autres partenaires bilatéraux et multilatéraux qui n’ont cessé d’accompagner notre institution.

Il nous plait de rappeler que pour les scrutins de demain, 30 Candidatures ont été validées pour l’élection présidentielle. 84 listes sont en compétition pour les 166 sièges à l’assemblée nationale à l’exception des 5 sièges de la diaspora à organiser plus tard.

De la logistique :

Tout le matériel est déployé sur le terrain et toutes les communes de l’ensemble du territoire national ont reçu leurs kits, les bulletins de vote pour les législatives et les présidentielle 1er tour. L’acheminement vers les bureaux de vote des villes, communes, villages et hameaux est achevé à quelques exceptions près.

De la sensibilisation :

Des missions de sensibilisation ont été réalisées sous format  de  dialogue direct avec toutes les catégories socio professionnelles  dans les huit régions du pays, tout en profondeur avec des spots, des capsules audiovisuelles disséminées dans toutes les langues. Des clips, des sketchs et des affiches ont été réalisés pour expliquer les étapes du vote et appeler à des élections apaisées.

De la sécurité :

Tous les dispositifs ont été mis en place pour assurer la sécurité et la sureté de ces élections générales.

Je voudrais rappeler à mes sœurs et à mes frères que l’élection est un moment unique de communion, un acte citoyen pour tous dans la diversité et la responsabilité. Voter c’est choisir un programme, offrir à son pays les meilleurs serviteurs possibles.

Les observateurs nationaux et internationaux, la presse sont appelés également à assurer avec rigueur et professionnalisme les tâches redoutable mais pleines de pédagogie et de responsabilité que comportent leurs missions. Attention à ne pas adopter ou diffuser des attitudes inutilement dangereuses irresponsable pour le bon déroulement dans la paix de ces élections

Les partis politiques et leurs représentants au sein des différents démembrements de la CENI, les membres des bureaux de vote, la société civile sont appelés à œuvrer pour le maintien de la paix et avec la plus grande ferveur citoyenne.

L’élection n’est ni la guerre ni un prétexte pour des invectives ou des actes d’intolérance inutiles.

Il faut et il est nécessaire de créer les conditions d’une paix durable et de prospérité pour les peuples.

Ni la violence ni l’illégalité ne sont recevables dans ce vaste  mais toujours perfectible champs de la démocratie et de l’état de droit.

Je vous remercie.

Niger Inter

GRATUIT
VOIR