La coalition BAZOUM 2021 par la présente déclaration tient à féliciter le peuple nigérien pour son comportement exemplaire à l’occasion des élections locales du 13 décembre 2020. La coalition BAZOUM 2021 salue également le processus électoral qui suit son cours normal conformément aux lois de la République.

Ces élections voulues et demandées par la classe politique nigérienne malgré le chronogramme initial de la ceni et sur demande expresse du président de la république ont été tenues.

Pour une partie de la classe politique la tenue de ces élections locales était déjà un préalable quant à  la poursuite du processus électoral.

Au lendemain de la tenue de ces élections et à peine que les résultats confirmant l’adhésion massive du peuple nigérien au programme de renaissance du Niger commencent à sortir des urnes, l’opinion assiste médusée à certaines prises de position  de  dirigeants des partis politiques à travers des déclarations et communiqués tendant  à une remise en cause du processus électoral.

Hier c’était :

  • La remise en cause de la composition du CNDP ;
  • Le boycott des travaux du CNDP,
  • La composition de la CENI ;
  • 14 points de revendication (tous résolus sauf l’article 8 du code électoral) ;
  • La tenue au préalable des élections locales ;

Aujourd’hui, c’est la remise en cause de l’arrêt de la Cour Constitutionnelle validant la liste des candidats à l’élection  présidentielle.

Nous rappelons à ces responsables politiques que les arrêts de la Cour Constitutionnelle qui est seul juge du processus électoral, s’imposent à tous et restent sans aucun recours (art. 134 de la constitution).

Par conséquent le Président de la République, Chef de l’Etat, ne peut intervenir sous aucune forme dans le processus électoral après l’arrêt de la Cour Constitutionnelle sous peine de parjure.

Nous déplorons aujourd’hui la déclaration d’un ancien Chef de l’Etat qui profère des menaces à peine voilées comme s’il bénéficie d’un statut le mettant au-dessus des lois.

Nous relevons également le doute émis sur la crédibilité et l’impartialité du juge constitutionnel par un ancien Président de l’Assemblée Nationale, ancien Premier Ministre de la République.

Il est curieux de constater que le président de l’APR signe un document dans lequel est jeté un discrédit sur la cour constitutionnelle qu’il juge manifestement partisane.

Tout cela dénote une mise en scène coordonnée de la part d’acteurs qui sont désormais en proie au même doute.

S’agissant du Général Salou Djibo, il doit comprendre que ses menaces n’ont aucune espèce de valeur.  Qu’il s’agit d’un pétard mouillé. S’il ne le savait pas, il s’en rendra compte. Il apprendra à ses dépens de se faire instrumentaliser par des personnes dont il ne sera qu’une victime collatérale.

Quant à Mr Seini Oumarou, il décrit une situation sortie directement de son imagination. Le calme absolu qui caractérise actuellement la situation politique du pays est le reflet fidèle de celle-ci à mille lieues de ses élucubrations. Jouer les Cassandre ne changera rien à la réalité qui avance inexorablement et calmement vers la date du 27 décembre 2020 si redoutée par lui et par ses compères.

Nous, coalition BAZOUM 2021 souscrivons naturellement aux conclusions du communiqué de presse de l’APR qui lance un appel à tous les citoyens pour qu’ils demeurent vigilants face à toutes les manœuvres tendant à saboter un processus électoral normal (dont entre autres les remises en cause incessantes des arrêts de la cour constitutionnelle).

Nous souscrivons également à une alternance démocratique pacifique telle que voulue par le chef de l’état. Nous y veillerons et plaise à Dieu il en sera ainsi.

  • Aucune manipulation ;
  • Aucune procédure dilatoire ;
  • Aucune menace,

En un mot, la non préparation aux élections de certains partis politiques et leurs piètres résultats à l’occasion des élections municipales, ne peuvent remettre en cause, ni arrêter le processus électoral en cours.

Les élections se gagnent sur le terrain et non dans les salons de  Niamey par des appels tous  aussi ridicules les uns que les autres.

Les partis membres de la coalition BAZOUM 2021,  lancent un appel à tous les nigériens pour qu’ils restent   sereins et qu’ils accomplissent leur devoir de citoyens le 27 décembre 2021 comme ils l’ont déjà fait dans le calme et la dignité le 13 décembre dernier à l’occasion des élections locales.

Les partis membres de la coalition BAZOUM 2021 travaillent avec acharnement et détermination pour une victoire certaine Inchah Allah de leur  candidat Bazoum Mohamed.

Les partis membres de la coalition BAZOUM 2021 réitère  ses chaleureuses  félicitations au peuple nigérien pour son comportement citoyen exemplaire durant ces consultations électorales

Les partis membres de la coalition BAZOUM 2021 adressent leurs sincères remerciements aux populations du Niger pour leur confiance renouvelée et les exhortent à se mobiliser davantage aux élections législatives et présidentielles du 27 décembre 2020 pour une victoire éclatante.

Tous ensemble, consolidons et avançons pour un Niger meilleur.

 

Vive le Niger Uni,

Vive la COALITION BAZOUM 2021

Je vous remercie

Fait à Niamey le 17 décembre 2020

LA COALITION BAZOUM 2021

Niger Inter

GRATUIT
VOIR