Le ressortissant américain Philip Walton, enlevé le 27 octobre dernier au village animiste de Massalata, à quelques encablures de la ville de Birni N’Konni , a été libéré dans la nuit du vendredi au samedi 31 octobre 2020, par un commando des forces spéciales américaines.

L’annonce de cette libération a d’abord été faite par les autorités américaines, avant d’être confirmée par le ministre nigérien de la défense nationale, Pr Issufou Katambé.

Par ce rapt, les ravisseurs de Philip Walton espéraient une forte somme d’argent pour libérer l’otage. « Après le kidnapping, les ravisseurs ont appelé le père de la victime, Bruce Walton, installé au Niger depuis près de 30 ans, pour demander une rançon », a rapporté l’AFP, citant le préfet de Birni N’Konni, Mr Abba Lelé.

Selon des sources sécuritaires, l’opération ayant permis la libération de Philip Walton a été menée dans un village situé dans la localité d’Illéla, une entité administrative nigériane, frontalière du département de Konni.

Le président américain, Donald Trump, a qualifié cette libération de « grande victoire à l’actif de nos forces spéciales ». L’on ignore, à l’issue de cette opération, le sort qui a été réservé aux ravisseurs de Philip Walton.

Aux dernières nouvelles, l’otage libéré a été transféré dans les locaux de l’ambassade des Etats-Unis à Niamey, où il sera rejoint, dans les heures qui suivent, par les membres de sa famille.

Oumar Issoufa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR