Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé, mardi après-midi, 03 novembre 2020, à Dosso, au lancement officiel des travaux de réhabilitation du tronçon Bella2 de la route Dosso-Gaya, communément appelée la RN7.

D’un coût de 100 millions de dollars américains et financé par le Millennium Challenge Corporation (MCC), le tronçon Dosso-Bella2, long de 83 Kms, sera réalisé dans un délai de 20 mois par une entreprise de renommée internationale.

Le MCC et le gouvernement du Niger, rappelle-t-on, ont lancé officiellement, le 4 août 2018 à Margou, région de Dosso, le Programme Compact du Niger, un accord de financement quinquennal sous forme d’un don de 437 millions de dollars, soit plus de 250 milliards de FCFA, destiné à promouvoir la croissance économique et à réduire la pauvreté.

Après le lancement officiel des travaux de réhabilitation de cette importante infrastructure, le Président Issoufou Mahamadou, répondant à la presse, a salué « la qualité de la coopération qui existe entre le Niger et les Etats Unis d’Amérique, une coopération multiforme qui intervient dans des secteurs qui sont prioritaires pour le peuple nigérien (sécurité, infrastructures, Initiative 3 N, développement du capital humain dont l’éducation et la santé.)

« La cérémonie d’aujourd’hui est une illustration du dynamisme de cette coopération », a dit SEM Issoufou Mahamadou.

Les travaux de réhabilitation du tronçon Dosso-Bella2 sont financés par le Programme Compact qui lie le Niger aux Etats Unis d’Amérique.

« C’est un programme structurant, important d’un montant de 250 milliards de FCFA et qui va permettre de financer l’Initiative 3N avec le développement de l’irrigation, mais aussi les infrastructures, entre autres, la route Margou Gaya (le dossier d’appel d’offres est en cours de préparation) », a expliqué le Chef de l’Etat.

Cette relation forte qui existe entre le Niger et les Etats Unis d’Amérique notamment à travers le Compact est une manière de reconnaitre les efforts que fait le Niger dans le domaine de la bonne gouvernance, s’est réjoui le Président de la République.

Ces efforts sont reconnus à telle enseigne que l’USAID, dont le bureau n’existait plus au Niger (de 1995 à 2019), a décidé de revenir au Niger, a-t-il souligné.

« C’est une indication supplémentaire de la reconnaissance de l’effort de gouvernance. Il y a beaucoup de choses qui restent à faire dans ce secteur, mais il y a des efforts qui sont faits et qui sont reconnus par nos partenaires », a indiqué le Chef de l’Etat.

« Il y a un projet qui me tient beaucoup à cœur. C’est le projet du Chemin de fer, lié à celui du port sec prévu à Dosso », a-t-il affirmé, précisant que « ces projets ont été un peu bloqués pour des raisons indépendantes de notre volonté ».

« Mais dans nos discussions avec les Etats Unis d’Amérique et dans la perspective d’un Compact régional, j’ai suggéré, que le Compact régional concernera le Bénin, le Niger, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire ».

« J’ai ainsi proposé qu’il soit tenu compte de la boucle ferroviaire et donc du projet de chemin de fer qui est cher aux nigériens en général et aux dossolais en particulier ».

« C’est pour dire aux gens de Dosso qu’on n’oublie pas ce projet », a insisté le Chef de l’Etat.

La cérémonie s’est déroulée en présence notamment du Président de l’Assemblée Nationale SEM Tinni Ousseini, du Haut Représentant du Président de la République, des Présidents des Instituions de la République, des membres du Gouvernement, des membres du Corps diplomatique dont l’Ambassadeur des Etats Unis au Niger, des représentants des Organisations Internationales, du Gouverneur de la Région de Dosso et des Chefs traditionnels de la région.

Plusieurs interventions ont marqué cette cérémonie dont celle de M. Ouhoumoudou Mahamadou, Ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, PCA du MCA Niger.

www.presidence.ne

Niger Inter

GRATUIT
VOIR