Le samedi 21 novembre dernier, la coalition ‘’Bazoum 2021’’, un regroupement de 45 partis politiques a vu le jour. Cette coalition composée des partis membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger regorge des partis représentés à l’Assemblée nationale.  Selon Mahamane Salissou Habi qui a rendu publique la déclaration au nom de la coalition ‘’Bazoum 2021’’, les partis membres s’engagent pour l’élection de Mohamed Bazoum dès le premier tour.

Auparavant, c’était le doyen Sanoussi Tambari Jackou qui avait pris la parole pour  saluer le bilan de la Renaissance sous la conduite éclairée du Président Issoufou Mahamadou. STJ a félicité Mahamed Bazoum tout en souhaitant que sa gouvernance soit couronnée de succès,  s’il était élu, à l’image de celle d’Issoufou Mahamadou. Dans une envolée lyrique en langue hausa, le leader du PNA Al Oummah a dit au candidat Bazoum que le vœu de la coalition est de voir autant ‘’mun ji, mun gani, mun gode ‘’ sous Issoufou autant ‘’mu ji, mu gani kuma mu gode’’ sous Bazoum.

En d’autres termes, le vieux briscard de la politique nigérienne prône une victoire éclatante de Mahomed Bazoum dans la continuité des réalisations du Président Issoufou. Pour ce faire, STJ a remis le quitus à Bazoum au nom des partis membres qui font confiance à la vision et au programme du candidat du PNDS Tarayya.

En prenant la parole, le récipiendaire Mohamed Bazoum a commencé d’abord par exprimer toute sa gratitude aux partis membres de la coalition ‘’Bazoum 2021’’ pour la confiance placée en lui. Il a promis d’être loyal et probe comme Issoufou Mahamadou l’a été à leur endroit. Le candidat Bazoum a déclaré qu’il entend gouverner, s’il était élu, comme l’a recommandé notre religion pour celui qui est censé diriger au sommet. En d’autres termes, Mohamed Bazoum entend asseoir un leadership de qualité fondé sur les valeurs susceptibles de booster le Niger sur le rail de son émergence et du développement intégral.

Il faut noter que la coalition ‘’Bazoum 2021’’ est le plus large front composé de 45 formations politiques dont des partis représentés à l’Assemblée nationale comme le PNDS Tarayya (75 députés), le RSD Gaskia (4 députés), le CDS Rahama (3 députés), le CPR Ingaci (3 députés) et ARD Adaltchi-Mutuntchi (2 députés).

Sur cette base, l’activiste Abdou Pagoui a fait ce pronostic : « en s’appuyant sur cette représentativité issue des élections 2016. On peut envisager sans risque de se tromper que le résultat du 27 décembre prochain sera sensiblement égal à 60%, dès le 1er tour de la présidentielle 2020-2021, en faveur du candidat du PNDS TARAYYA, Mohamed Bazoum. Et cela sans tenir compte de la progression du parti de 2016 à aujourd’hui ».

Notons qu’hier, le candidat Albadé Abouba a eu le soutien de 17 partis politiques également dès le premier tour. Quant aux adversaires de Mohamed Bazoum tapis au sein de l’opposition, ils doivent prendre leur mal en patience en ce sens que leur manœuvre pour invalider la candidature de Bazoum n’a pas prospéré. Et avec les arrêts de la Cour Constitutionnelle, il faut dire que certains leaders de l’opposition ont bien de soucis à se faire avec l’introduction d’un faux document pour attaquer le candidat du PNDS Tarayya.

L’on retient de l’arrêt de la Cour Constitutionnelle, il est apparu que le certificat de nationalité produit par le candidat Bazoum Mohamed qui porte le N° 99/SD en date du 11 juillet 1985 est différent de celui produit par les requérants qui porte lui, le N°140/85 de la même date. Par ailleurs, le candidat Bazoum Mohamed dit ne pas se reconnaitre dans cette pièce qu’il n’a « jamais fait valoir », que ladite « pièce est fausse et que l’usage qu’en font les requérants est d’ores et déjà constitutif de délit d’usage de faux ; qu’il se réserve le droit d’introduire judiciairement telle plainte pour faire sanctionner cette grossière forfaiture et se laver de tout délit ».

Considérant ainsi que la Cour ne pouvant apprécier que les pièces à elle régulièrement fournies, « rejette la requête portant sur une autre pièce » car étant mal fondée. Par ces motifs, la Cour a rejeté la requête des sieurs Elh Omar Hamidou Tchiana et 2 autres comme étant mal fondée ». Autant dire qu’il y a de l’électricité dans l’air !

Tiemago Bizo

Niger Inter

GRATUIT
VOIR