Le Président de la République, Chef Suprême des Armées, SEM Issoufou Mahamadou, a présidé mercredi, 14 octobre 2020, la cérémonie officielle de lancement des travaux de construction du Mémorial des Martyrs.

A l’initiative du Chef de l’Etat, ce mémorial financé sur fonds propres de l’Etat du Niger, sera érigé dans un délai de six mois, sur un site d’1,5 ha en face de l’Hôtel de Ville de Niamey, pour honorer les dignes fils du Niger morts sur le champ d’honneur, pour la défense de la patrie.

Il s’agit là d’un hommage rendu à la mémoire de tous les éléments des forces de défense et de sécurité qui ont perdu la vie en défendant la nation contre le terrorisme et le crime organisé.

Après avoir procédé à la pose de la première pierre de construction de ce mémorial; le Président de la République, répondant à la presse nationale et internationale, a indiqué que « nous sommes en guerre contre le terrorisme et le crime organisé.»

Le Chef de l’Etat a « salué, félicité et encouragé les soldats nigériens qui, avec beaucoup de professionnalisme, conduisent cette guerre dans laquelle nous enregistrons des morts, nous perdons des êtres chers qui font le sacrifice de leurs vies pour notre sécurité ».

« La nation nigérienne toute entière doit leur rendre hommage et leur témoigner son éternelle reconnaissance », a dit SEM Issoufou Mahamadou.

« C’est au nom de la nation que le gouvernement, pour perpétuer leur souvenir, a décidé de construire un mémorial des martyrs afin de perpétuer leur mémoire », a-t-il expliqué.

Cette action du gouvernement rentre dans un cadre plus vaste, celui d’une politique de mémoire, pour promouvoir le civisme, le patriotisme et la citoyenneté, a affirmé le Chef de l’Etat.

« Il faut que tous les nigériens aient conscience de ce que nous appartenons à une même communauté de destin, à la Nation nigérienne, une et indivisible », a-t-il souligné.

Dans le cadre de cette politique de mémoire, le gouvernement a aussi mis en place un Waqf, une donation perpétuelle en faveur des ayant droit de nos martyrs tombés sur le champ d’honneur, a poursuivi le Président de la République.

« Dans le cadre de cette politique de mémoire, nous avons également baptisé un certain nombre d’infrastructures réalisées dans le cadre du Programme de Renaissance du nom de Diori Hamani (Echangeur), du nom du Général Seyni Kountché (Troisième Pont de Niamey ) et du nom de Djibo Bakari (Pont Farié).

« Nous continuerons cette politique de mémoire afin de renforcer l’unité des nigériens autour des objectifs de la nation, autour des objectifs du peuple nigérien qui sortira de cette épreuve que nous imposent le terrorisme et le crime organisé », a affirmé SEM Issoufou Mahamadou.

« Gloire à nos soldats auxquels je souhaite pleins succès sur tous les fronts », a-t-il conclu.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence notamment des Présidents des Institutions, des membres du Gouvernement, des représentants du Corps diplomatique et des organisations internationales et des hauts responsables des Forces de défense et de Sécurité

En marge de cette cérémonie, le Président de la République a reçu en audience, au Palais de la Présidence, l’architecte international, de nationalité ghanéenne, M. David Adjaye, qui a conçu le projet de mémorial.

www.presidence.ne

Niger Inter

GRATUIT
VOIR