La République de Turquie, héritière d’une vieille tradition d’Etat de 2200 ans, a été fondée le 29 octobre 1923, sur le principe « paix dans le pays, paix dans le monde » formulé par Gazi Mustafa Kemal ATATÜRK, fondateur de la République. L’État turc donne la priorité au maintien pacifique de son indépendance, qu’il a maintenue après des longues et dévastatrices guerres dont entre autres les Guerres Balkaniques, la Première Guerre Mondiale et la Guerre d’Indépendance.

La Turquie qualifie sa politique étrangère comme « entreprenante » et « humanitaire » pour souligner les valeurs que nous voulons faire prévaloir ainsi que notre infatigabilité et créativité à les poursuivre. La Turquie qui est située au carrefour de l’Europe, des Balkans, du Caucase, de l’Asie, du Moyen-Orient et de la Méditerranée, mobilise toutes ses ressources, conformément au droit international, pour l’instauration d’une paix durable, elle n’hésite pas également de défendre ardemment ses droits et intérêts découlant du droit international.

Dans ce cadre, la Turquie, qui rejette une attitude sélective et condamne catégoriquement toutes les organisations terroristes, combat avec succès plusieurs organisations terroristes (PKK, PYD/YPG, FETÖ, DAESH) en même temps, qui représentent une menace pour sa propre sécurité et la stabilité dans sa région.

La tradition de la Turquie, axée sur l’être humain, nous oblige à travailler avec un esprit d’entreprise dans la dimension humanitaire de sa politique étrangère. La Turquie est l’un des plus grands donateurs humanitaires dans le monde, et aussi le pays le plus généreux en se basant sur les dépenses humanitaires par habitant. La Turquie a également répondu aux appels d’assistance de 154 pays et de 8 organisations internationales dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. La Turquie accueille le plus grand nombre de personnes déplacées à l’extérieur dans le monde selon le Haut-Commissariat pour les réfugiés des Nations Unies. Elle accueille environ quatre millions de personnes déplacées à l’extérieur, dont 3,6 millions de syriens qui ont dû fuir la guerre dans leur propre pays.

En tant que membre du G20, la Turquie, qui est parmi les 20 grandes économies mondiales, continue de se développer et d’apporter la stabilité à sa région, malgré toutes les activités et les développements déstabilisants qui l’entourent. L’industrie turque se concentre de plus en plus sur la fabrication de produits à haute valeur ajoutée et renforce ses initiatives majeures dans le secteur des services.

D’une part, notamment ces dernières années, l’industrie de la défense turque a prouvé qu’elle était capable de concevoir et de fabriquer une variété de systèmes d’armes de plus en plus sophistiqués. La Turquie, qui a surclassé de nombreux concurrents, est l’un des pionniers du marché des drones avancés. L’IDEF (International Defense Industry Fair) est l’une des cinq plus grandes expositions de l’industrie de la défense au monde et présente les produits de l’industrie de la défense turque. En 2019, l’IDEF a accueilli 151 délégations et 588 membres de délégation de 71 pays et 3 organisations internationales. La Turquie vise ainsi à développer davantage sa capacité militaire navale, aérienne et terrestre afin de dissuader et contenir ceux qui ont l’intention de briser la paix.

D’un autre côté, ayant enregistré de grands progrès dans le secteur de l’aviation civile, la Turquie est un exemple important de la manière dont l’aviation civile peut être transformée en un outil stratégique à l’échelle mondiale. Turkish Airlines (THY), qui s’envole dans les coins les plus reculés du monde, relie les pays en développement au monde développé et contribue à étendre l’empreinte de la Turquie dans ces régions.  En effectuant des vols vers des nombreux pays du continent africain, THY se classe également au premier rang en termes de connectivité fournie depuis l’Afrique, l’Extrême-Orient et le Moyen-Orient vers le reste du monde.

La politique étrangère de partenariat de la Turquie avec l’Afrique ne se repose pas seulement sur les objectifs économiques et commerciaux mutuellement avantageux, mais intègre également une approche globale qui inclut le développement social et économique de l’Afrique par une assistance technique sur base de projets dans les domaines comme la lutte contre les maladies, le développement agricole, l’irrigation, l’énergie et l’éducation et le flux régulier d’aide humanitaire.

Le Niger joue un rôle important sur la scène internationale en tant que membre du Conseil de sécurité des Nations unies (2020-2021), de l’OCI, de l’Union africaine et aussi de la CEDEAO. En tant que pays ami et frère, la Turquie attache une grande importance au maintien de la consultation et de la coopération avec le Niger sur les questions inscrites dans l’agenda international.

Les relations turco-nigériennes se basent sur des valeurs partagées par les deux peuples. Depuis l’ouverture des Ambassades respectivement à Niamey et à Ankara et notamment avec la visite en janvier 2013 à Niamey de SEM Recep Tayyip Erdoğan, Président de la République de Turquie, alors Premier Ministre, et celle à Ankara en mars 2014 de SEM Issoufou Mahamadou, Président de la République du Niger, les relations turco-nigériennes ont connu un progrès fort de manière multidimensionnelle à travers les réalisations faites en un peu plus de sept ans par l’Agence de Coopération et Coordination Turque (TİKA), la Fondation Maarif de Turquie, les sociétés et ONG turques ainsi qu’à travers les projets réalisés par le secteur privé turc.

Les visites récentes de haut niveau ont joué également un rôle important dans le développement de nos relations bilatérales.  A la suite de la visite officielle de M. Kalla Ankourao, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur du Niger, en Turquie en août 2019, M. Mevlüt Çavuşoglu, Ministre turc des Affaires étrangères a effectué une visite officielle au Niger en juillet 2020. Cette visite a constitué la première du genre pour un ministre turc des affaires étrangères. Quatre textes d’accords de coopération ont été signés lors des réunions. La volonté entre les peuples de deux pays amis et frères de porter la coopération et les consultations à un niveau supérieur a été confirmée.

Le Niger constitue un exemple réussi de la manière dont la Turquie mobilise la coopération publique-privée. Il faut aussi souligner que les quatre vols hebdomadaires entre la Turquie et le Niger, effectués par Turkish Airlines servent de catalyseur pour le développement de nos relations multidimensionnelles.

La Fondation Maarif forme, à travers les « Ecoles de l’amitié nigéro-turque » plus d’un millier d’élèves nigériens, et attribue des bourses d’études à plusieurs autres pour tous les niveaux. La jeunesse nigérienne, qui étudie en Turquie, contribuera au développement des liens culturels et économiques qui unissent les deux pays pour notre avenir commun et radieux. Le programme « Bourses de Turquie » propose une gamme de programmes conçus pour chaque niveau d’études, offrant différentes formes de soutien, allant des diplômes à temps plein aux programmes spécialisés à court terme, ainsi que des programmes personnalisés ou en partenariat pour des groupes cibles spécifiques. J’invite tous les élèves et les étudiants nigériens à suivre les annonces sur les programmes de bourses, publiées sur le site « turkiyeburslari.gov.tr ».

Dans le domaine de la santé, « l’Hôpital d’Amitié Niger-Turquie » à Niamey assure déjà ses services aux populations du Niger. Le « Parc d’Amitié Niger-Turquie » est dédié à l’amitié éternelle entre les deux pays et les deux peuples. Il y a bien d’autres projets sont en cours d’élaboration.

Le volume du commerce bilatéral entre la Turquie et le Niger a augmenté de 33,3% en 2019 par rapport à l’année précédente. D’une part, en 2020, la pandémie de COVID-19 a eu un impact négatif sur nos relations économiques et commerciales bilatérales, d’autre part, elle a offert heureusement des nouvelles opportunités, pour améliorer notre coopération dans des différents domaines.

En tant qu’Ambassade, nous encourageons les hommes d’affaires turcs et nigériens à explorer les possibilités d’entrer sur les marchés en Turquie et au Niger. Dans ce contexte, l’Ambassade s’efforce d’agir de la manière la plus conductrice possible en termes d’échanges d’informations entre les deux pays.

L’augmentation des investissements turcs au Niger s’explique principalement de la détermination politique présente entre les deux pays car la confiance est un élément sine qua non surtout dans le monde des affaires. Chaque jour, le nombre d’entreprises turques qui s’installent au Niger augmente grâce notamment à la position stratégique du Niger.

A cette occasion, j’implore la miséricorde divine à tous les martyrs du Niger et de la Turquie qui ont perdu leur vie afin de défendre leurs patries.

Nous célébrons fièrement le 97ème anniversaire de notre République. Vive la coopération nigéro-turque.

S.E.M. Mustafa Türker ARI, Ambassadeur de la République de Turquie au Niger

Niger Inter

GRATUIT
VOIR