Hier 14 septembre 2020, la soixante sixième session extraordinaire du comité des ministres de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASENCA) vient de désigner le nigérien Mohamed Moussa à sa propre succession à la tête de l’ASECNA.

Le succès de Mohamed Moussa est avant diplomatique. « Candidat favori à sa succession, le nigérien Mohamed Moussa, faisait face à des profils qu’il a dominé au terme d’un exercice d’abord diplomatique », fait observer le site financialafrik.com.

Cet exploit n’était pas gagné d’avance au regard des enjeux inhérents à cette élection. Mais fort du soutien de la diplomatie d’avant-garde du Président Issoufou Mahamadou, la réélection de notre compatriote a été assurée avec 10 voix sur 18 face aux candidats du Cameroun, de la Centrafrique et de la Mauritanie, apprend-on.

L’organisation compte 18 États membres, dont 17 pays africains que sont le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée-Bissau, la Guinée Équatoriale, Madagascar, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, le Tchad, le Togo, les Îles Comores et la France. Le directeur général est élu pour un mandat de quatre ans, renouvelable une seule fois. Le PCA et le Trésorier général payeur sont français, une constante dans un ensemble de variables.

Oumou Gado

Niger Inter

GRATUIT
VOIR