A Niamey, un nouveau gang composé de 5 individus a été démantelé par les forces de l’ordre. Ils ont été présentés dans les locaux de la DGPJ (Direction Générale de la Police Judiciaire) ce mardi, 12 août 2020. Avant d’être appréhendés, ils ont commis des vols dans plusieurs quartiers de la ville de Niamey à l’aide des armes blanches et un pistolet. Ils ont mis à sac, à diverses occasions, de nombreuses boutiques entre les mois de mai et de juin 2020. Leur mode opératoire consistait à venir de nuit surprendre et ligoter les gardiens des commerces qu’ils ont ciblés avant de les cambrioler et emporter tout ce qu’ils jugeaient de valeur.

D’après la Police Judiciaire (PJ), une boutique sise au quartier Tchangarey a été attaquée par ces malfrats, le 12 mai 2020, sans qu’ils aient pu emporter quoi que ce soit. Cependant, le propriétaire de la boutique l’a échappé belle puisqu’un des membres du gang lui a tiré dessus et l’a blessé sans que sa vie soit mise en danger.

Le 05 juin 2020, au quartier Banifandou, ce fut la boutique d’un nommé Hama Seidi que ces malfrats ont prise pour cible. Ils ont emporté, à cette occasion, un téléphone, de l’huile et du lait Nido. Peu satisfaits, semble-t-il, de cette virée perfide de Banifandou, ils se sont dirigés, la même nuit, vers le quartier Tchangarey où ils ont mis à sac la boutique appartenant à deux personnes et emporté un téléphone portable et une somme de 35.000 FCFA.

Le 17 juin 2020, ce fut au quartier Banifandou2 qu’ils ont attaqué la boutique appartenant à certain Sidi Salatt où ils se sont emparés de nombreuses boîtes de thé, du lait et de l’argent liquide d’une valeur globale de 1.290.000 FCFA.

Au cours de l’enquête qui suivit ces cas de vol, les éléments de la PJ ont saisi auprès des malfrats un pistolet automatique, 3 motos et des tissus basins. L’enquête a, en outre, permis d’appréhender deux receleurs qui avaient en leur possession un peu plus de 17 sacs de sucre.

Il faut souligner qu’autorités et forces de défense et de sécurité déploient de grands efforts pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens à Niamey tout comme partout au Niger. Cependant, des individus sans foi ni loi ont toujours profité d’une baisse de vigilance de leur part pour s’en prendre, de nuit comme de jour, aux commerces et aux domiciles de nos paisibles et braves concitoyens.

Le moins qu’on puisse dire est que la mauvaise expérience des différents gangs actuellement démantelés et mis hors d’état de nuire grâce au professionnalisme de nos forces de l’ordre devrait, normalement, servir de leçon à tous ces indélicats qui sèment la terreur dans nos villes et villages.

Bassirou Baki Edir

 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR